AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 rafaelle ✣ winter spirit -

Aller en bas 
AuteurMessage
Rafaelle Deforest

avatar

INSCRIPTION LE : 06/12/2014
MESSAGES : 5
AVATAR : Tonya Vasylchenko
PSEUDO : siamese
CREDITS : © cripsaw - vasylchenkos.tumblr
AGE : twenty-one
ACTIVITÉ : hotel receptionist

MessageSujet: rafaelle ✣ winter spirit -   Sam 6 Déc - 23:44



the guise of a true murderer,
killing with a smile.



© vuittonable@tumblr/parkway drive
Rafaelle Deforest

- nom complet : Rafaelle Nadia Deforest, occasionnellement surnommée Raf. - âge, date et lieu de naissance : née à Ravenel, Caroline du Sud le 13 octobre 1993. - origines et nationalité : elle est née d'un père américain et d'une mère d'origine ukrainienne mais citoyenne américaine depuis l'âge adulte. - occupation : rafaelle ne tient jamais un travail très longtemps et à tendance à démissionner dès qu'elle sent un soupçon de lassitude s'installer. Pour l'instant, elle est réceptionniste dans un hôtel depuis quelques mois. - statut civil : célibataire. - traits de caractère : Sociable mais très discrète sur ses affaires personnelles, d'apparence rêveuse mais en réalité juste facilement distraite, très conventuelle, insensible à un degré presque inquiettant, spontanée, aguicheuse, manipulatrice, jalouse, perverse, possessive envers les personnes qu'elle considère importantes mais aussi très fidèle à eux, d'habitude assez souriante, généreuse, manque d'ambition...  - aspirations et désirs : La seule chose à laquelle elle aspire est son confort personnel, le comment et le où sont deux variables très volatiles. Rafaelle vit au jour le jour et à tendance à ne pas se projeter bien loin dans son future. Elle n'a pas d'énoncé de mission, pas de rêves à proprement dire, non pas par ignorance mais simplement parce qu'elle se laisse facilement distraire par ses affaires quotidiennes est n'a par conséquent pas le temps de penser à aller plus loin, surtout quand son train de vie lui convient déjà parfaitement. - groupe : SPRING AND CHERRY TREES.
mind over matter
vous considérez-vous comme heureux ? quelle est votre définition du bonheur ? - Le bonheur est tellement relatif que je ne saurais pas vous donner une réponse précise. Est-ce que je suis heureuse d’être vivante ? Bien sûr. Satisfaite de ma vie ? Evidemment. Mais est-ce que je me sens accomplie ? Est ce que quelque chose dans la vie me passionne ? Ca dépend des jours. Certains sont tellement parfaits qu’on a envie de les revivre plusieurs fois rien que pour les savourer encore mieux. D’autres on est heureux de savoir terminés lorsque notre tête touche l’oreiller. Certains évènements vous rendent heureux à un moment mais n’ont aucun effet sur vous à un autre. Certains visages vous font sourire un jour et grimacer l’autre jour. Je crois que vous avez compris où je veux en venir. Je ne crois pas qu’on peut être heureux tous les jours, ou si oui, je n’ai personnellement pas eu ce plaisir. Et puis que veut-on dire après tout lorsqu’on parle de bonheur ? Pour moi le bonheur ça peut être un shot de vodka et de la musique tapageuse ce soir, du thé et un bon livre le soir suivant, et un jeu de carte avec ma famille devant la cheminée le soir d’après. Après tout, ça dépend de mon humeur. qu'en est-il de votre vie spirituelle ? quelle est son importance dans votre quotidien ? - Je vais à la messe tous les dimanches. La religion faisait partie intégrante de ma vie en grandissant, elle définissait mes idées, mes comportements, mes relations, et on me demandait souvent à San Fransisco si je ne pensais pas que la religion était plus un lavage de cerveau qu’une doctrine à proprement parler. Personnellement je ne vois pas la différence entre un système politique et une religion dans la mesure où les êtres humains ont tous besoin d’un moule à l’intérieur duquel former leur idéologie, à la différence que le premier est une création humaine défectueuse et le deuxième est divin et en conséquent supérieur. Papa disait toujours que livrés à eux-mêmes, les humains seraient totalement perdus face à l’immensité de l’univers et que la religion était une bénédiction pour nous. Il disait que c’était en même temps une malédiction, parce qu’elle venait aussi avec des contraintes et qu’on n’avait aucun choix que de s’y plier. Papa a toujours été très strict à ce sujet, quand il voulait faire quelque chose, il disait toujours vouloir la faire bien ou pas du tout.
Rafaelle vient d'une famille assez nombreuse, elle a en effet trois frères, tous plus jeunes qu’elle. Son père est professeur d’histoire des religions à l’université et sa mère n’a jamais travaillé un jour de sa vie. ✣ Son père héberge également le diacre de l’église que la famille fréquente –nommé Terry. Celui-ci, étant célibataire à 43 ans (travail oblige) et ne recevant qu’un salaire très maigre, n’a pas les moyens de s’offrir un toit. Il habite donc avec Rafaelle et sa famille depuis qu’elle a neuf ans. Il n’a jamais été considéré comme un invité mais plutôt comme un membre à part entière de la famille. Il fait figure de frère à Mr. Deforest et sa femme et d'oncle et figure paternelle à leurs enfants. ✣ Elle a ce qu’on qualifie dans le jargon psychologique d'une personnalité légèrement schizoïde. Mais loin du cliché de la personne renfermée et solitaire, elle a plutôt du mal s’identifier aux autres et accepte très mal certaines conventions sociales.  Elle arrive néanmoins à cacher cette facette de sa personnalité extraordinairement bien grâce à des années de pratique. A noter qu'elle n'est jamais allée voir un psychologue et qu'elle n'a donc jamais été diagnostiquée. ✣ Elle parle ukrainien depuis très jeune, c’est sa grand-mère qui lui a appris la langue avant de décéder lorsque Rafaelle n’avait que dix ans. ✣ Rafaelle n’est jamais allée à l’université, elle a néanmoins suivi quelques cours par ci par là à l’université où travaille son père. Par intérêt d’abord, mais aussi pour trouver quelque chose à faire de ses journées après le lycée. ✣ Elle est passionnée de littérature, et on la voit souvent à la bibliothèque, elle a même travaillée comme libraire pendant quelques mois. ✣ Elle a toujours vécu avec ses parents à Ravenel. Elle a néanmoins déménagée pendant un peu plus d’un an à San Fransisco. Ses parents, bien que très réticents à l’idée, ne s’y sont pas opposés. Elle est de retour à Ravenel depuis maintenant quelques semaines à peine suite à la mort de son oncle. ✣ Rafaelle a développé un côté très fêtard à San Fransisco, un goût pour l'alcool et les drogues, et a fréquenté un grand nombre d'hommes d'âge très varié. ✣ Ce n'est néanmoins pas un côté d'elle qu'elle souhaite montrer à sa famille. Certains diront même qu'elle est une personne complètement différente face à ses parents, en l'occurence une gentille chrétienne qui ne crée pas trop de problèmes. ✣ Elle ne s'en rend pas compte, mais ses croyances émanent plus de la tradition spituelle que de la religion en elle-même, ce qui explique pourquoi elle n'a pas tellement de mal à les transgresser. Elle a tout de même de très fortes valeurs familiales et une tendance très naturelle à donner aux autres.




four times around the sun
- pseudo/prénom : siamese/en vrai c'est nahla - âge : vingt-et-un, je me fais vieille - région :   - commentaires/suggestions : merci pour cette petite merveille ! - autres : ça fais très longtemps que j'ai pas RP, alors j'essaie de me remettre dans le bain, soyez patients avec moi    - avatar : Antonina Vasylchenko (oui je copie/colle le nom à chaque fois :p)






Dernière édition par Rafaelle Deforest le Jeu 1 Jan - 23:49, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafaelle Deforest

avatar

INSCRIPTION LE : 06/12/2014
MESSAGES : 5
AVATAR : Tonya Vasylchenko
PSEUDO : siamese
CREDITS : © cripsaw - vasylchenkos.tumblr
AGE : twenty-one
ACTIVITÉ : hotel receptionist

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Sam 6 Déc - 23:44

coalition of one


NOVEMBRE 2005 - RAFAELLE A DOUZE ANS
Un silence écrasant  avait envahi la pièce à la fin du morceau. Ce contraste entre la musique frénétique mais rythmée du piano et le crépitement sourd de la nature me laissait légèrement étourdie. Je  me suis étalée par terre, de sorte à ce que le plafond envahisse mon champ de vision. Il était blanc, banal, mais tout au coin une petite craqûre venait troubler ce prolongement parfait de couleur. Presque une minute passa avant que mon cœur ne reprenne une cadence normale et que je sente les douleurs au bout de mes orteils reprendre. C’était ainsi en ballet. On se laissait entraîner par l’envoutement de la musique, on épousait sa mélodie par des  mouvements, son rythme par des enchaînements, et au fil des arabesques et des grands jetés, les orteils rougissaient, les ongles craquelaient, les ampoules apparaissaient, mais ce n’est qu’après que la musique s’arrête que la douleur se fait sentir, comme un picotement d’abord, plus intense ensuite. Et le lendemain, on s’y remet, parce qu’au milieu –peut-être  même en raison– de ces douleurs physiques, il y a ce sentiment de satisfaction, de bien-être. On m’a dit un jour que la danse devait réellement me passionner pour que j’éprouve du plaisir à détruire mon petit corps en croissance. Ce n’était pas faux. Mais je me demandais aussi si toutes ces personnes qui n’utilisaient leurs jambes que pour se déplacer d’un endroit à l’autre ne pensaient pas que c’était un peu du gâchis, quand deux pieds et deux genoux étaient capables de faire tellement plus. On m’a aussi dit que j’avais beaucoup de prédispositions, que j’étais rapide, que j’avais de l’aisance, que je pourrais faire de cette activité du soir une carrière prometteuse.  Alors je me suis renseignée, parce que me disais-je, pourquoi ne pas gagner ma vie à faire quelque chose qui me donnait du plaisir ? Et j’ai découvert que c’était beaucoup de travail et d’épuisement. Je n’ai pas compris en quoi ça allait me rendre heureuse. J’ai donc décidé que je continuerai à danser, mais uniquement comme passe-temps.
Le ronronnement d’un moteur a masqué le sifflement du vent au dehors. Je me suis redressée parce que je savais que c’était Oncle Terry qui venait me chercher. Il était toujours à l’heure. Aussi loin que je puisse me souvenir, je n’ai jamais dû l’attendre plus de cinq minutes. Je trouvais ça curieux parce qu’il n’était pas la personne la plus ponctuelle qui soit, d’ailleurs il était souvent le dernier à arriver partout, mais pas lorsqu’il devait me raccompagner. Un peu comme s’il ne voulait perdre aucune seconde avec moi. Ou peut-être juste parce qu’il se sentait reconnaissant envers papa. J’imaginais que ce serait très délicat pour lui de le décevoir, comme il le laissait vivre avec nous gratuitement. J’ai demandé un jour à papa pourquoi il n’avait pas sa propre maison, il m’a dit que c’était parce qu’il n’avait pas assez d’argent. Je lui ai alors demandé pourquoi il n’était pas marié comme lui, il m’a dit que c’était parce qu’il était diacre et qu’il n’avait pas le droit. Je ne comprenais pas pourquoi et il m’a répondu que c’était comme ça et que je ne devais pas questionner ce genre de choses. La porte a grincé et Oncle Terry est apparu. Il m’a souri et je lui ai dis que j’allais me changer, alors il a acquiescé. Je me suis retournée en direction des vestiaires et j’ai senti ses pas derrière moi. J’ai trouvé ça étrange mais je ne me suis pas arrêtée parce que je me disais qu’il devait s’inquiéter vu qu’aujourd’hui j’étais restée seule dans la salle après mon cours. J’ai ouvert mon casier et j’ai commencé à me déshabiller. Du coin de l’œil, je l’ai aperçu au seuil de la porte. Il me regardait fixement. Je me suis sentie embarrassée, alors j’ai arrêté. « Change toi. Ne t’en fais pas pour moi. » Sa voix était chaleureuse, paternelle presque, pourtant son timbre était légèrement plus grave que d’habitude. Je me suis rassurée en pensant qu’il ne voulait sans doute pas que je sois seule dans la pièce le soir. J’ai retiré mes vêtements doucement, parce qu’il faisait un peu frais et je commençais à trembler. Je me suis retrouvée en sous-vêtements et Oncle Terry est entré dans la pièce et a marché à pas réguliers vers moi. Je me suis retournée pour lui faire face et il a continué à avancer jusqu’à ce que son corps soit à quelques centimètres du mien. Il a levé le coude et j’ai senti ses longs doigts toucher ma joue pendant qu’il m’examinait soigneusement du haut de ses 1m90. Sa main s’était emparée de ma petite mâchoire avec finesse et je pouvais sentir sa peau froide et légèrement rêche me caresser. Je trouvais ce geste curieux, mais sa délicatesse me rappelait papa, ce qui me donnait un certain sens de sécurité, alors je n’ai rien dis. Je tremblais toujours, parce que j’avais froid, mais sa proximité me réchauffait un peu. Je ne crois pas l’avoir jamais vu d’aussi près alors j’ai examiné son visage sous la lumière fluorescente. Ses yeux étaient d’un bleu océan magnétique. Je remarquai quelques rides aux coins de ses yeux et sa bouche qui formait un petit sourire  assez plaisant. Ses cheveux poivre et sel avaient une nuance plus sombre que claire et son début de barbe me laissait penser qu’il n’avait sans doute pas dû se raser ce matin. « Tu es magnifique, tu sais. » J’ai souri, je trouvais son compliment très touchant. « Merci. » Ce contact, qui me laissait quand même un peu perplexe, n’était pas désagréable pour autant, un peu comme un câlin de papa. Mais, pour une certaine raison que je ne comprenais pas, différent. Oncle Terry s’est accroupi légèrement et m’a déposé un baisé doux sur la joue, juste assez près de ma bouche pour que je sente la chaleur de sa peau sur cette dernière. Et dans un changement de tempo qui m’a sorti de ma stupeur, il s’est subitement retourné et s’est dirigé vers la sortie à grandes enjambées en précisant qu’il m’attendrait dans la voiture.



OCTOBRE 2014 - RAFAELLE A VINGT-ET-UN ANS
Il devait être trois heures du matin lorsque je sentis des vibrations au niveau de ma cuisse. Entre l’enivrement de l’alcool et l’engourdissement du sommeil, il me fallut quelques secondes pour en reconnaître la source. Je déterrais mon téléphone de ma poche gauche avec maladresse. Je pouvais distinguer entre des formes mêlées et l’éblouissement de la lumière vive le visage de papa. Il devait être trois heures du matin et papa aurait dû être au lit. Je répondis, curieuse mais pas spécialement inquiète. Peut-être à cause de la fatigue. « Rafaelle… Terry est mort. » Je crois que j’étais surprise d’abord, puis j’ai souri, mais je n’ai rien dis. Papa a continué. Il a dit que c’était un accident de voiture, qu’il était mort sur le coup. Après quoi, je pouvais entendre une voix me parler à travers le téléphone, mais je n’écoutais plus. Je crois que ça a encore duré quelques minutes, j’attendais qu’il finisse, je ne comprenais pas ce qu’il pouvait encore être entrain de dire. Naturellement, j’avais pensé que mes parents voudraient que je sois là pour l’enterrement. Je trouvais que c’était très incommode parce que j’avais mon travail, et puis je devais voir Gordie le soir, et j’aimais beaucoup mes soirées avec Gordie. Mais d’un autre côté, les enterrements n’étaient jamais vraiment commodes pour personne, et pourtant tout le monde endurait. J’ai pensé que je devais endurer aussi, comme tout le monde. Lorsque papa se tut, je compris que je devais dire quelque chose pour qu’il raccroche. « Je prends le premier bus pour Ravenel. ». Papa me souhaita bonne route, et il décrocha.  Oncle Terry était mort. Je crois qu’avec le temps, je m’étais habitué à lui, un peu comme on s’habitue à un appareil dentaire ; ça nous dérange au début, on ne mange plus, on a du mal à dormir, et puis un jour sans qu’on s’en rendre compte on l’enlève et là on sent un manque. Naturellement, une mort était toujours un événement très tragique. Naturellement donc, je devais être attristée par cette nouvelle. Après tout il était encore jeune, et puis c’était quelqu’un de bon, qui donnait beaucoup à la société, qui aidait les démunis, qui nourrissait les pauvres, et en retour il ne recevait que trop peu de compensations. Mais, je me disais, la mort est insidieuse, elle ne voit ni le bon ni le mauvais. Je pensai à la dernière fois où je l’avais vu, ça devait être à noël. Il m’avait offert, discrètement, un livre : Portnoy et son complexe. Je crois que ça parlait des obsessions sexuelles d’un trentenaire vivant à New York. Je ne peux pas prétendre l’avoir lu, mais il doit être quelque part au chevet de mon lit. Oncle Terry me disait toujours qu’il pensait que papa et maman avaient tords d’interdire les conversations sur la sexualité à la maison. Il disait que c’était mauvais de laisser une adolescente avide de curiosité sur un sujet aussi délicat et il avait fait vœux de m’apprendre tout ce que je devais savoir. Il disait que c’était plus sûr d’apprendre chez moi, de la part de quelqu’un qui ‘savait’ et en qui je pouvais avoir confiance. Je me suis toujours demandée s’il avait fourni autant d’efforts avec mes frères qu’avec moi. Mais je me rappelle très bien que ça avait commencé ainsi, par des livres qu’il me demandait de lire, un peu comme des devoirs. Je ne comprenais pas ce que je lisais au début, et puis il m’avait expliqué. Un jour quand on était seuls à la maison –je devais avoir treize ans– il m’avait demandé si je voulais regarder un film. Ce n’était pas comme les films que je regardais d’habitude avec mes parents. Et j’étais surprise de voir que les acteurs s’étaient tous mis à nu. J’avais tout de suite détourné le regard parce que maman disait toujours que la nudité et la honte allaient de pair, or je ne voulais pas avoir honte. Oncle Terry a quand même insisté que je regarde, il disait que c’était important que je comprenne qu’il n’y avait rien de honteux ou de déshonorable dans l’amour entre un homme et une femme. Je lui ai dis que je n’étais pas encore une femme, et il m’a répondu que j’avais tord. Ensuite il m’a demandé d’arrêter de parler, il m’a tenu la main et ses yeux fixèrent l’écran de la télévision jusqu’à la fin du film tandis que j’examinais ses réactions aux scènes. Il était resté immobile du début à la fin.
Eventuellement, lorsqu’il jugea que j’étais prête –et ceci pris quelques années–, il m’annonça qu’il était temps pour moi de devenir une femme et de prendre ma sexualité en main. Je n’avais pas compris ce qu’il voulait dire mais à ce moment, je pensais à maman qui me disait souvent que je devais absolument rester pure jusqu’au mariage. J’avais quinze ans et je comprenais maintenant ce qu’Oncle Terry voulait dire lorsqu’il reprochait à mes parents de ne pas m’éduquer suffisamment. Je trouvais qu’il avait raison, et que sans lui je n’aurais jamais appris autant de choses sur mon propre corps. Parfois je pensais que c’était mal, qu’entant que catholique je ne devais pas m’interroger sur des choses aussi viles, mais Oncle Terry me disait que c’était ainsi que l’Homme était fait, et ainsi que Dieu l’avait voulu. Il travaillait à l’église alors je ne l’ai pas questionné, après tout il comprenait les choses beaucoup mieux que moi. Je devais donc devenir une femme, et cette pensée m’inquiétait et me réjouissait en même temps. Je passai la journée à y penser et le soir venu j’étais déjà impatiente.
Je ne crois pas avoir compris, à ce moment, l’ampleur de la gravité des évènements qui avaient suivis. Mais je savais que ce n’était pas quelque chose que j’avais aimé ou qui m’avait donné du plaisir. Seulement, ça devait rester secret, et quelque part je pense que ça rendait les choses presque excitantes, camouflant ainsi tout le mal que ça m’avait fait. Je savais aussi que je ne voulais plus faire de danse, parce que ça me rendait désormais anxieuse pour une raison que je ne comprenais pas. Ce n’est que bien après que j’ai compris, à travers certains récits que j’ai entendu, certaines discussions que j’ai eu, que ce qu’Oncle Terry avait fait était non seulement mal mais aussi illégal.  Et dans les années qui suivirent, je cultivai une aversion profonde pour son visage, sa voix, son regard, voire sa simple présence, et lorsque ce fut trop je décidai que je devais m’éloigner le plus loin possible. Du moins jusqu’à aujourd’hui, jusqu’à cet appel.


Dernière édition par Rafaelle Deforest le Jeu 1 Jan - 22:20, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Hawking
HEART HAS REASONS THAT REASON CANNOT KNOW.
avatar

INSCRIPTION LE : 14/11/2014
MESSAGES : 431
AVATAR : sam claflin le magnifique.
PSEUDO : borealis. (clémence)
CREDITS : soapflaws, merci beaucoup.
AGE : vingt-six années.
ACTIVITÉ : interne en radiologie.
BUCKET LIST : CLARE ▲ rp ▲ rp

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: single.
RELATIONS:
MULTINICKS : ruth et sinead.

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 8:22

antonia est divine je te la réserve pour une semaine!
bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fiche! n'hésites pas à nous contacter au moindre soucis

_________________
since you've been gone.
loud explosion only you and I can hear. doors fly open, you're the cure for all my fears. all I see is you and I, you're the only lifeline, that I need tonight. I'm letting go. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbara Griffith
✻ YOU'LL BE MORE LIKE ME, I'LL BE LESS LIKE YOU.
avatar

INSCRIPTION LE : 22/11/2014
MESSAGES : 429
AVATAR : Emilia Clarke la magnifique.
PSEUDO : UNKNOWN PLEASURES, aka Océane.
CREDITS : Arctic Monster + Tumblr.
AGE : 26 yo.
ACTIVITÉ : libraire.
BUCKET LIST : ≈ faire les courses.
≈ acheter un arbre de Noël.
≈ trouver un nouveau livre de chevet.
≈ changer de vernis.
≈ garder son calme.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: single heart.
RELATIONS:
MULTINICKS : Jack O'Riordan (Michael Fassbender) + Bonnie Carrington (Kate Mara).

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 10:42

bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarke Isaacs
✰ and it hurts like a broken promise.
avatar

INSCRIPTION LE : 29/11/2014
MESSAGES : 46
AVATAR : holland roden.
PSEUDO : sparks, laura.
CREDITS : @foxes, avatar.
AGE : twenty-five yrs.
ACTIVITÉ : she's unemployed, looking for a job.
BUCKET LIST : buy books, uc.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: single, heart broken.
RELATIONS:
MULTINICKS :

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 10:55

je ne connais pas tonya mais elle est sublime.
bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Patterson

avatar

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 10:57

je te souhaite la bienvenue ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Bash Kepner

avatar

INSCRIPTION LE : 27/11/2014
MESSAGES : 98
AVATAR : Grant cutie Gustin
PSEUDO : spf, emma.
CREDITS : faithfully.
AGE : 24 ans.
ACTIVITÉ : fleuriste chez bloomin' idiots

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: one day, i'll forget you
RELATIONS:
MULTINICKS : cora.

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 11:43

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 11:58

Bienvenue cat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 12:45

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 13:54

bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Rafaelle Deforest

avatar

INSCRIPTION LE : 06/12/2014
MESSAGES : 5
AVATAR : Tonya Vasylchenko
PSEUDO : siamese
CREDITS : © cripsaw - vasylchenkos.tumblr
AGE : twenty-one
ACTIVITÉ : hotel receptionist

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 17:03

Merci tout le monde I love you
et merci Francis pour la réservation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeene Dune

avatar

INSCRIPTION LE : 29/11/2014
MESSAGES : 32
AVATAR : suki waterhouse
PSEUDO : melaluly (mélanie)
CREDITS : smaug (avatar) sosoland (signature) toxic by britney spears, revisité (paroles)
AGE : vingt-cinq printemps
ACTIVITÉ : inspiratrice de rêves
BUCKET LIST : jeenash

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: à will et bash
RELATIONS:
MULTINICKS : azias, gentleman alcoolisé.

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 17:25

Bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
J'aime beaucoup ton personnage, je te réserve déjà un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna Shawn

avatar

INSCRIPTION LE : 18/11/2014
MESSAGES : 392
AVATAR : Rosie Huntington-Whiteley
PSEUDO : Tik Tok
CREDITS : (av) BEETLEJUICE
AGE : 28 ans
ACTIVITÉ : Journaliste
BUCKET LIST :
azias - barbara - charlie

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: Éternelle célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 17:39

Bienvenue.
Bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 18:13

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Dim 7 Déc - 19:44

Ton avatar

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Rafaelle Deforest

avatar

INSCRIPTION LE : 06/12/2014
MESSAGES : 5
AVATAR : Tonya Vasylchenko
PSEUDO : siamese
CREDITS : © cripsaw - vasylchenkos.tumblr
AGE : twenty-one
ACTIVITÉ : hotel receptionist

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Lun 8 Déc - 20:10

Merci I love you

Jeene - avec plaisir ! J'espère que son histoire te plaira aussi
J'te mpotterai I love you
Ellen - je sais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Lun 8 Déc - 22:07

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Rafaelle Deforest

avatar

INSCRIPTION LE : 06/12/2014
MESSAGES : 5
AVATAR : Tonya Vasylchenko
PSEUDO : siamese
CREDITS : © cripsaw - vasylchenkos.tumblr
AGE : twenty-one
ACTIVITÉ : hotel receptionist

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Mar 9 Déc - 1:35

Merci Jamie I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina Bahiti
✻ like ships in the night letting cannon b a l l s fly.
avatar

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 263
AVATAR : serinda swan.
PSEUDO : faithfully ★ sarah.
CREDITS : vendela, tumblr.
AGE : twenty-seven yo.
ACTIVITÉ : skydiving instructor.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: heartbroken.
RELATIONS:
MULTINICKS : rf.

MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   Mer 17 Déc - 3:50

Le temps alloué pour terminer ta fiche et pour la réservation de ton avatar ont expiré. Si tu désires rester parmi nous, n'hésites pas à demander un délai. I love you

_________________
why am i so emotional? no it's not a good look, gain some self control. and deep down i know this never works but you can lay with me so it doesn't hurt. @sam smith - stay with me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rafaelle ✣ winter spirit -   

Revenir en haut Aller en bas
 
rafaelle ✣ winter spirit -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rafaelle ✣ winter spirit -
» Norman Spirit.
» La Grande mascarade de A.B. Winter
» Collection Dior Golden Winter for Holiday 2013
» Visite ALFaviation Asso LFMO Orange BA115 "Winter Hide 2017"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊹ TIES THAT BIND :: NORTHERN SOMETHING :: BEACONS OF ANCESTORSHIP :: KINGDOM OF DOOM-
Sauter vers: