AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 YOU'RE MY RIVER RUNNING HIGH + athéna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barbara Griffith
✻ YOU'LL BE MORE LIKE ME, I'LL BE LESS LIKE YOU.
avatar

INSCRIPTION LE : 22/11/2014
MESSAGES : 429
AVATAR : Emilia Clarke la magnifique.
PSEUDO : UNKNOWN PLEASURES, aka Océane.
CREDITS : Arctic Monster + Tumblr.
AGE : 26 yo.
ACTIVITÉ : libraire.
BUCKET LIST : ≈ faire les courses.
≈ acheter un arbre de Noël.
≈ trouver un nouveau livre de chevet.
≈ changer de vernis.
≈ garder son calme.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: single heart.
RELATIONS:
MULTINICKS : Jack O'Riordan (Michael Fassbender) + Bonnie Carrington (Kate Mara).

MessageSujet: YOU'RE MY RIVER RUNNING HIGH + athéna.   Sam 27 Déc - 22:22


-✳-
Oh, I beg you can I follow ?
Oh, I ask you why not always
Be the ocean where I unravel
Be my only, be the water where I'm wading

- lykke li ~ i follow rivers.


Dimanche après-midi, quatre heures moins le quart. Tu es à bout. Il n'est pas possible que tu restes une seconde de plus dans cet appartement qui te dévore à petit feu. Tout ce que tu as envie, c'est de tout envoyer valser, de partir loin d'ici. Tu ne supportes plus d'être enfermée ici avec lui, d'endurer son indifférence, son manque d'intérêt pour à peu près tout. Tu es gentille, tu as du tact, de la patience, mais tout cela a ses limites. Et, tu sens que tu arrives au bout de ces limites. Il vaut mieux que tu sortes d'ici, que tu ailles faire un tour. Surtout, ne pas craquer devant Danny, ne pas lui montrer que tu ne supportes plus cette situation, que tu hais tout ce qui est en lien avec vous deux. Tu es tellement furieuse que tu ne penses pas à attraper ton manteau, seulement tes clés, pour claquer la porte de l'appartement. Tu descends les marches quatre à quatre, préférant les escaliers à l'ascenseur, bien que tu habites au quatrième étage de cet immeuble de bord de mer. Tu as juste envie de hurler, de crier à quel point tu n'en peux plus, à quel point tu te sens dépassée par cette situation. Tu n'as pas été préparée à ça. On t'a dit, lorsqu'il est rentré, que ce serait très difficile. Le psychiatre de l'armée t'a prévenue, qu'il faudrait des mois, des années, pour qu'il aille mieux, pour qu'il retrouve une vie normale. Tu as accepté ce qui est devenu un calvaire, pour lui comme pour toi, parce que tu lui dois bien ça. Parce que tu as su l'aimer, parce que tu ne peux pas l'abandonner lorsqu'il a besoin d'aide. Surtout après ce qu'il a enduré, ça ferait de toi un monstre. Mais, tu ne te doutais pas à quel point ce serait dur, de le voir ainsi chaque jour, être l'ombre de celui que tu as connu.

Le froid ne semble pas t'atteindre, malgré ta tenue plutôt légère par rapport à la température. Ce ne sont pas un pull de cachemire et un jean qui te tiennent chaud, c'est plutôt le tourbillon de sentiments qui te traversent. Tu hais le système, tu hais tous ces islamistes radicaux, tu hais les week-ends, tu hais les donneurs de leçons, en particulier le psychiatre de l'armée. Tu fais d'ordinaire tout pour passer le moins de temps possible chez toi. Chose facile la semaine, consacrant énormément de temps à ton travail. Il se trouve que le week-end, c'est beaucoup plus compliqué. Tu ne peux pas tout simplement te volatiliser, et laisser Danny à son sort, bien que l'idée t'as déjà effleurée. Tu y as bien pensé, que peut-être devoir se débrouiller tout seul, se retrouver face à lui-même provoquerait un déclic. Mais, s'il faisait une bêtise ? Tu ne saurais te le pardonner, s'il lui arrivait malheur et que tu n'étais pas là pour empêcher cela d'arriver. Par conséquent, la situation ne change pas, parce que tu ne sais pas quoi faire. Tu as besoin de parler à quelqu'un, te dis-tu alors que tu marches depuis un moment dans les rues de Ravenel. Quelqu'un qui te connaît, qui connaît Danny. Tu sors ton portable de ta poche, cherchant dans ton répertoire le numéro d'Athéna. « Allô, Athéna ? C'est Barbara. J'ai ... il faut que je parle à quelqu'un, et honnêtement je ne vois que toi ... On peut se retrouver quelque part ? » Ta voix est tremblante, tu ne te souviens pas t'être sentie aussi mal depuis la disparition de Danny. Vous convenez de vous retrouver au Jo's Dinner. Tu te mets en route, n'ayant aucune envie de retourner jusqu'au parking de l'immeuble à la recherche de ta voiture. Tu iras à pied, de toute façon tu te sens trop mal pour avoir froid.

Il est cinq heures lorsque tu pénètres à l'intérieur du Jo's Dinner. Alors seulement, tu te rends compte à quel point tu avais froid dehors. Tu as même la sensation d'être frigorifiée, sentant la chaleur venir jusqu'à toi. Tu balayes du regard la salle de restaurant, pour voir qu'Athéna est déjà là. Alors, tu t'assieds sur la banquette face à elle. « Merci d'être venue. Vraiment, » murmures-tu. Tu n'as le temps d'ajouter quoi que ce soit qu'une serveuse se précipite vers la table, pour prendre votre commande. « Hum ... Ce sera une assiette de pancakes banane-chocolat, un chocolat chaud ... » Tu te tais, laissant Athéna achever cette tâche, cherchant surtout à te réchauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna Shawn

avatar

INSCRIPTION LE : 18/11/2014
MESSAGES : 392
AVATAR : Rosie Huntington-Whiteley
PSEUDO : Tik Tok
CREDITS : (av) BEETLEJUICE
AGE : 28 ans
ACTIVITÉ : Journaliste
BUCKET LIST :
azias - barbara - charlie

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: Éternelle célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

MessageSujet: Re: YOU'RE MY RIVER RUNNING HIGH + athéna.   Ven 2 Jan - 16:52




I'll reach out my hand to you,
I'll have faith in all you do
Just call my name and I'll be there
And oh, I'll be there to comfort you


Enveloppée dans la couverture en laine que sa grand-mère lui avait offerte lorsqu'elle était enfant, Athéna regardait avec attention le film qui se déroulait sous ses yeux. V comme vendetta. Elle adorait cette histoire et trouvait le personnage de V fascinant par son mystère et sa poésie. De plus, le film comportait de nombreuses références aux pièces de Shakespeare qui était l'un de ses auteurs préférés (pour ne pas dire son favori). Le film avait commencé depuis quelques minutes seulement lorsqu’elle vit l’écran de son téléphone s’allumer, signe qu’elle recevait un appel. Elle aurait pu choisir de l’ignorer si le nom de son amie Barbara n’était pas apparu. Cela devait être important. Elle décrocha rapidement, elle avait besoin de savoir si tout allait bien mais au son de la voix de Barbara elle comprit que malheureusement ce n’était pas le cas. « Oui bien sûr, on se retrouve au Jo’s Dinner ça te va ? » Son amie accepta et les deux raccrochèrent. Bon, tant pis pour le film, Barbara avait besoin d’elle et elle passait avant tout. Depuis le retour de Danny, plus rien n’allait. Ce qui aurait dû être une bonne nouvelle pour tous était devenue un enfer pour elle. Athéna aussi souffrait de l’attitude de son vieil ami, mais elle ne pouvait imaginer ce que Barbara ressentait. Ce devait être si difficile, si douloureux… Elle tentait parfois de se mettre à sa place. Si Blake était revenu, elle ne supporterait pas de le voir si froid et distant avec elle. Elle ne supporterait pas de voir qu’elle a aimé avoir tant changé. C’était pourtant ce que vivait la jeune Griffith au quotidien. Elle la trouvait si courageuse et si forte ! Elle restait pour Danny, au nom de tout ce qu’ils avaient vécu. Elle ne l’abandonnait pas et Athéna lui en était énormément reconnaissante. Danny était comme un grand frère pour elle. Il lui avait tellement apporté qu’elle ne pouvait se permettre de le laisser tomber au moment où il avait besoin d’elle et ce bien que son comportement soit extrêmement blessant. Néanmoins, elle était soulagée de savoir qu’elle n’était pas seule, qu’elles pouvaient se soutenir l’une l’autre. Mais aujourd'hui, c’était Barbara qui avait besoin d’elle et elle serait là pour son amie.  

Installée à une table éloignée de l’entrée – pour ne pas ressentir le froid de dehors lorsqu'un client entre ou sort - elle guettait du regard voir si son amie arrivait. Elle était probablement un peu en avance ce qui expliquait pourquoi Barbara n’était pas là. De toute manière, elle n’était pas pressée. Et puis, il faisait bon ici, alors elle n’allait pas se plaindre. Elle réfléchissait déjà à ce qu’elle allait commander quand elle vit la jolie brune arriver et se mettre face à elle. Elle semblait épuisée et cette image lui fit mal au cœur. Elle se sentait si impuissante face à la détresse de la jeune Griffith. Que pouvait-elle faire de plus ? Elle désirait aider Danny tout autant que Barbara mais elle n’avait pas la solution miracle, malheureusement d’ailleurs… Elle aimerait tellement pouvoir les aider, tellement… C’était injuste. Voilà ce qu’elle pensait. Ni lui, ni elle ne méritait ça et elle trouvait cela révoltant que des gens comme eux souffrent autant. Mais c’était la vie et rien ni personne ne pouvait quelque chose contre ça. Elle posa ses mains sur celles gelées de son amie tout en lui accordant un regard qui se voulait rassurant. « Ne me remercie pas pour ça voyons. Je suis là pour toi. » Elle espérait que ces quelques mots sincères lui donneraient un peu de baume au cœur. Elle ne supportait pas de lire la tristesse dans ses yeux. Il fallait qu’elles trouvent un moyen de retrouver le Danny qu’elles connaissaient. Cela en devenait presque vital. Mais alors qu’elle était en train de réfléchir, une serveuse vint les interrompre. Elle laissa Barbara commander en attendant son tour. « Pour moi ce sera juste un chocolat chaud, merci. » La jeune femme nota leurs commandes sur un papier avant de les laisser seules. Athéna la regarda partir avant de reporter son attention sur Barbara. « Qu’est-ce qui s’est passé ma belle ? C’est Danny c’est ça ? » Elle posait la question mais en réalité elle connaissait déjà la réponse. Cela ne pouvait être que lui. Danny Fitzgerald était devenu la cause de ses soucis, la raison de sa tristesse. Athéna ne le savait que trop bien...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbara Griffith
✻ YOU'LL BE MORE LIKE ME, I'LL BE LESS LIKE YOU.
avatar

INSCRIPTION LE : 22/11/2014
MESSAGES : 429
AVATAR : Emilia Clarke la magnifique.
PSEUDO : UNKNOWN PLEASURES, aka Océane.
CREDITS : Arctic Monster + Tumblr.
AGE : 26 yo.
ACTIVITÉ : libraire.
BUCKET LIST : ≈ faire les courses.
≈ acheter un arbre de Noël.
≈ trouver un nouveau livre de chevet.
≈ changer de vernis.
≈ garder son calme.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: single heart.
RELATIONS:
MULTINICKS : Jack O'Riordan (Michael Fassbender) + Bonnie Carrington (Kate Mara).

MessageSujet: Re: YOU'RE MY RIVER RUNNING HIGH + athéna.   Dim 4 Jan - 19:49


-✳-
Oh, I beg you can I follow ?
Oh, I ask you why not always
Be the ocean where I unravel
Be my only, be the water where I'm wading

- lykke li ~ i follow rivers.


Tu commences à te sentir un peu mieux. L'atmosphère est chaleureuse, et surtout : tu te sens en confiance. Tu sais que tu peux dire les choses telles qu'elles sont. Pour toi, c'est un peu confus. Tu ne sais pas trop par où commencer, tant il y a à la fois foule de choses et rien à dire. Tu aurais préféré ne pas en arriver là, mais Athéna est la seule personne vers qui tu peux te tourner lorsqu'il s'agit de Danny. Tu ne parles que trop peu de lui à tes proches. Tu n'as pas l'intention de les embêter avec ce que tu estimes comme étant tes affaires. Ton frère n'a qu'une vague idée de ce qui se passe depuis qu'il est rentré. Tu tiens absolument à ce qu'il ne vienne pas à Ravenel. Tu n'as qu'une trop bonne idée des conséquences qu'auraient un séjour de l'aîné des Griffiths dans cette petite ville de Caroline du Sud. Tu sais comment cela se terminerait : mal. Il ne supporterait pas de te voir dans cet état, et ce serait Danny qui en payerait les conséquences. Par conséquent, tu évites de trop en dire lors de vos conversations téléphoniques. Tu te vois mal expliquer la situation dans laquelle tu es actuellement à tes parents. Leur réaction serait similaire à celle de ton frère, donc chose à éviter. Quant à la plupart de tes amis ... Tu ne souhaites pas les ennuyer avec ça. C'est à toi de régler tes problèmes, faire en sorte à ce que les choses s'arrangent, ou du moins ne s'empirent pas. Tu ne vois donc plus qu'une personne vers qui te tourner, parce qu'avant d'être ton amie, c'est surtout celle de Danny : Athéna. Elle est celle qui est semble la mieux expérimentée pour comprendre un tant soit peu la situation dans laquelle tu es, la situation dans laquelle Danny est. Parce qu'il s'agit avant tout de lui.

« Qu’est-ce qui s’est passé ma belle ? C’est Danny c’est ça ? » Tu hoches la tête. Tu réfléchis à comment tu peux présenter les choses, tu prends une profonde inspiration. Tu prends beaucoup de profondes inspirations ces derniers temps. C'est que cette situation est tout à fait inédite pour quelqu'un comme toi. « Il ... Bon sang, il est tellement ... différent. Il n'a rien à voir avec le Danny que j'ai connu, ce n'est pas mon Danny. » Mon Danny. Une expression que tu n'avais pas utilisé depuis très longtemps, presque tout aussi longtemps que lorsqu'il a disparu. Si tu es encore là, c'est au nom de tout ce que tu as pu ressentir pour lui. Car, il est clair que l'homme que tu côtoies aujourd'hui, tu ne l'aimes pas, tu le détestes même. Tu le vois comme une sorte d’usurpateur, quelqu'un qui aurait pris la place de cet homme dont tu es tombée amoureuse il y a de cela quatre ans. C'était il y a quatre ans que tu trouvais cette note épinglée sur la porte de ta chambre du Ritz, t'invitant à dîner. Tu y avais reconnu la patte de cet homme qui n'avait cessé de te fixer au bar, cet homme qui t'avait tant intriguée. Tu as tant de mal à t'apercevoir qu'il n'a rien à voir avec cet homme. Certainement parce que tu espères toujours qu'un beau matin, cet homme ressurgira. « On m'avait prévenu que ce serait difficile, mais je n'avais aucune idée à quel point. Il n'est plus que l'ombre de lui-même, il passe ses journées à boire ... Je sais que ce qu'il a vécu doit être effroyable, que je ne peux pas me mettre à sa place, mais je m'inquiète pour lui. » Tu es calme. Tu dois rester calme. Ce n'est pas si difficile, il est vrai que tu te sens mieux après ta traversée de la ville.

Peut-être qu'avec Athéna, ce serait différent. Peut-être qu'elle, elle pourrait arriver à quelque chose. « Je n'arrive pas à avoir une vraie conversation avec lui. C'est toujours des banalités, il est complètement désintéressé. » Tu prends une profonde inspiration, une nouvelle fois. Tu as beau savoir que les miracles, ça n'existe pas, tu continues à espérer. Et, en attendant, tu prends sur toi. Lorsque tu craques, tu claques la porte, tu refuses de te laisser aller devant lui, devant quiconque. C'est toi, qui est censée être un rayon de soleil, après tout. Mais, tu finis par revenir, toujours. Il ne te faut que quelques heures pour trouver le courage d'y retourner. « Tu lui as parlé, récemment ? Peut-être qu'avec toi, ce serait plus facile. Il te connaît depuis toujours. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: YOU'RE MY RIVER RUNNING HIGH + athéna.   

Revenir en haut Aller en bas
 
YOU'RE MY RIVER RUNNING HIGH + athéna.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You're my river running high, run deep, run wild [Eugenia] # Terminé
» Pad high trek
» Bébé confort high trek ou Jané Slalom reverse?
» Benefit High Beam enlumineur
» Loreal NEW Hip High Intensity Pigments Color Truth Cream Eye

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊹ TIES THAT BIND :: RAVENEL, SC, USA :: QUINBY FALLS :: Jo's Dinner-
Sauter vers: