AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Jake&Juliet + When reality arrives face to you.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 16 Nov - 16:35


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Une journée radieuse pour marquer un retour de vacances. Les moments sans pluie demeuraient rares dans cet endroit. La météo créait le rythme du quotidien à cause des précipitations importantes. La nature dominait l’Homme en Caroline du Sud. Les catastrophes naturelles arrivaient sans pouvoir les contrôler au grand dam des habitants mais, je restais l’une des seules à apprécier ceci. Il ne fallait pas oublier les origines du monde. Certes, le ciel gris réussissait souvent à plomber le moral alors, des jours de repos furent le bienvenue. Charlie avait décidé de nous réserver deux semaines en Floride pour découvrir les Everglades. Je détestais les grandes villes et il le savait très bien. Nous avions passé ces journées à travers des randonnées et la piscine de l’hôtel. Ma mère avait repris le commerce familiale pendant cette pause. Heureusement, sinon je ne serais pas partie. Charlie avait surement supplié mes parents avant de me proposer cette aventure. J’avais cette peur de me retrouver dans un petit travail, esclave d’une personne. J’adorais être mon propre chef malgré que ce soit mes parents les créateurs du projet. Après le lycée, je n’avais pas eu les moyens de me lancer dans les études alors, j’avais été bibliothèque, vendeuse de vêtements, fleuriste.. Trop d’instabilité. Cela faisait deux ans environ que je gérais cette petite société famille et je n’allais pas m’en plaindre. Après la rupture avec Jake, un stage de trois mois dans un hôtel à Charlotte m’offrit les grandes idées du métier. Ce fut comme le début d’une nouvelle vie. Tenter de respirer malgré cette absence pesante. Aujourd’hui, je devais faire le tri dans les papiers. Ma mère avait un peu trop bien rangé. Je m’y perdais quand ce n’était pas placé comme prévu. L’immense portail d’entrée restait ouvert sept jours sur sept. Les clients de dernière minute arrivaient sans cesse alors, autant ne pas perdre cet argent. Charlie venait régulièrement m’accompagner dans cette tâche. Une femme seule dans ce genre de situation, ce n’était pas approprié. Surtout quand on était phobique de la nuit, comme moi. Cela me faisait du bien aussi d’être seule dans cette immense endroit. Mes parents habitaient à dix minutes mais, ils venaient me rendre visite. Mon père cultivait son potager pendant que ma mère plantait des fleurs. Cette demeure était dans la famille depuis des générations donc, elle était chargée d’histoire. Mes parents travaillait dans les plantations il y a bien longtemps mais, ils souhaitaient changer de quotidien. La création d’un hôtel fut une idée créative de ma mère quand je demeurais encore dans le berceau.  Aujourd’hui, j’avais ordonné à mes parents de se reposer. Ils n’avaient plus l’âge pour s’occuper de l’entretien de la maison et des clients. Il ne restait plus que l’administratif pour être à jour avant la reprise. La tâche noire du métier. Assise derrière le bureau de la réception, mes yeux observaient attentivement les chiffres des deux dernières semaines. Evidemment, à plusieurs reprises, les piles de papiers tombaient grâce à la maladresse. Les clients rigolaient quand ils rendaient visite car à chaque fois, il y a avait un nouvel épisode à ajouter dans la série Les malheurs de Juliet.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 16 Nov - 17:19



© tumblr/ryanfuckinggosling
juliet and jake

Revenu depuis peu, j'avais du mal à me réadapter à Ravenel. J'avais quitté la Caroline du Sud il a sept ans pour de vastes plaines de sable. Et même si je recevais de temps à autres la permission de rentrer quelques jours à la maison -ici- je n'avais pas eu l'occasion de remarquer à quel point j'étais devenu étranger à cette ville. Alors qu'il était tout juste 17h le soleil se couchait déjà, laissant place à l'obscurité automnale. Avec le départ du soleil venait aussi la pluie. Pour dire vrai j'avais été étonné de ne pas être confronté à plus de pluie que ça depuis que j'étais rentré. Moi qui me souvenais de Ravenel avec un ciel très souvent gris. En tout cas ce bouleversement de la météo n'allait pas en ma faveur. J'étais à pieds et en prime la veste que je portais aujourd'hui ne comportait pas de capuche. Tant pis. De toutes façons j'étais bientôt arrivé. Depuis que j'avais été rapatrié j'avais retrouvé ma chambre de post-adolescent chez mes parents. Ayant quitté les États-Unis alors que j'avais tout juste 23 ans, je n'avais évidemment pas mon propre chez moi ici. Quoi qu'il en soit, je n'en pouvais plus de vivre continuellement avec mes parents. Nous étions tous les trois en deuil, mais moi je portais sur les épaules le poids de la mort de Gale. Et leurs regards sur moi étaient insupportables, parce-que je savais bien que mes parents -et surtout mon père- me tenaient responsable de ce malheur qui tombait sur notre famille. Ainsi, dans la journée j'avais traversé la ville à pieds dans l'idée de trouver un hôtel où loger jusqu'à ce que j'ai mon propre logement. Et puis en faisant la queue pour utiliser les toilettes publiques j'avais entendu deux demoiselles parler du Hamilton Inn. En fait je connaissais bien cet hôtel, et encore mieux ses propriétaires. Alors mon sac sur le dos -celui que Juliet m'avait offert quand j'étais parti en Afghanistan- j'avais pris le chemin de l'hôtel. Étant donné qu'il pleuvait maintenant je décidais d'accélérer le pas. Histoire de. Et puis je passais le portail et bientôt j'atteignais l'entrée. J'essuyais mes pieds sur le tapis sur le seuil de la porte et entrais. Je mettais un pied devant l'autre en direction du comptoir d'accueil en passant mes mains sur mon visage trempé puis entendis quelque chose tomber. J'essuyais mes mains sur mon jean et ramassais alors les feuilles tombés par terre avant de me relever pour les remettre au réceptionniste. Au réceptionniste ou à la réceptionniste. J'avais le souffle coupé. J'étais loin d'être prêt à ça. Ayant toujours les feuilles dans mes mains je décidais de les poser sur le comptoir et fis ensuite au moins trois ou quatre pas en arrière. « Je... Je voulais prendre une chambre... » Et puis je baissais les yeux au sol avant de faire encore quelques pas en arrière. « Je suis pas prêt pour ça. » Alors je me retournais, prenant le chemin de l'entrée qui maintenant était devenu le chemin de la sortie.


Dernière édition par Jake Thompson le Dim 16 Nov - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 16 Nov - 19:28


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Des papiers et toujours des papiers. Difficile de se remettre dans le rythme du travail après deux longues semaines loin de tout cela. Une pause pour contempler le jardin. En très peu de temps, les nuages envahirent le ciel et la pluie prit place dans le spectacle. A ce moment précis, j’appréciais me trouver à l’intérieur au chaud. Je pourrais remercier encore une fois l’idée de Charlie pour profiter du soleil plusieurs jours. J’avais pour projet d’aller peindre à la fin des corvées mais, j’allais devoir reporter mes heures créatives. Normalement, les dimanches étaient consacrés à ma famille ou à la nature. Depuis deux ans, j’avais dû organiser les réunions familiale à la maison à cause des clients. Cela me convenait très bien car cette habitation réussissait à me rendre sereine. Les hectares de verdure contenant des secrets, des pièces respirant un passé.. C’était mon histoire. Celle de mes ancêtres. Cinq longue minutes d’observation avant de se remettre au travail. Un léger soupire en contemplant les papiers mais, la motivation était présente. J’avais oublié de ramasser de la paperasse sur le sol depuis trente minutes. Pas grave, cela ne tombera pas plus bas. Normalement, je faisais cette tâche au fur et à mesure. Là, ma mère n’avait pas eu les connaissances à propos des demandes sur le net. Créer des brochures destinées aux commerces de la ville.. Mon stage à Charlotte avait réussi à m’ouvrir les yeux concernant les points marketing. C’était surement grâce à cela que l’hôtel fonctionnait très bien. Toujours le nez dans les futurs clients de la semaine prochaine, la porte s’ouvrit au loin mais j’attendais que la personne souffle de son épisode sous la pluie. « Bonjour ! Voulez-vous une chambre ? » Une dernière note de déposer sur la fiche avant de lever les yeux vers le client.. Le sourire fut de bref durée. Je n’arrivais pas à croire que Jake se trouvait dans le hall d’entrée. Aucun mot me venait à l’esprit. Par où commencer ? Une surprise. Cela faisait au moins un an que j’avais essayé d’oublier la possibilité de son retour en ville. Cela serait arrivé un jour bien sûr. « Salut.. » Normalement, les soldats quittaient majoritairement le domaine à la retraite militaire. Jake avait trente ans alors, c’était en moyenne dans dix ans. Il m’annonça qu’il souhaitait prendre une chambre mais, c’était surement difficile de me revoir. Ma mère aurait dû être la personne à ma place. Il se dirigeait vers la sortie mais je ne pouvais pas le laisser trainer dehors sous la pluie. Je savais qu’il n’avait pas le permis alors, il devrait marcher au moins trente minutes pour loger autre part. « Ne va pas dehors tu vas attraper froid. » Je remarquai son sac qui n’avait pas changé. Je lui avais offert avant son départ pour qu’il possède un objet du quotidien de ma part. J’avais même peint sur la toile intérieure un paysage de la Caroline du sud pour se souvenir du pays. Détail stupide mais, quand on avait vingt-deux ans, la niaiserie possédait aucune limite. « Je ne te laisserai pas sortir d’ici de toute manière. ne tente pas de me défier, j’ai progressé au karaté. » Ou pas. Autant essayer de détendre l’atmosphère même si je savais très bien que Jake avait dû perdre de son humour avec ces années dans l’armée. J’étais quand même gênée. Je pensais m’installer ce soir en pyjama devant the walking dead, comme tous les dimanches. Voici mon premier amour qui débarquait alors, que je ne l’avais pas aperçu depuis une dernière permission de deux semaines pour des vacances de Noel il y avait plusieurs années. A cet instant, je priais seulement pour que Charlie ne débarque pas en ayant pour excuse d’avoir oublié des affaires dans ma valise. J’attrapai une des clefs du tiroir avant de me diriger vers l’escalier. .
Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 16 Nov - 20:10


Quand on quitte une ville pour une plus ou moins longue durée on sait qu'il y a des risques pour que le quotidien qu'on y a laissé change du tout au tout. Au moment où Gale et moi avons été affectés à notre première mission notamment, je savais que je laissais ici énormément de projets en cours que j'allais peut-être perdre pour de bon. À l'époque par exemple, j'avais tenté de m'inscrire pour une faculté de philosophie. J'avais envie de faire des études. J'avais commencé à travailler pour obtenir mon permis de voiture aussi. Mais ça, étant donné mes résolutions actuelles j'étais plutôt heureux de ne pas avoir gâché tant d'argent dans ce projet. Et puis il n'y avait pas que des abandons matériels mais aussi des abandons affectifs. À Ravenel je laissais derrière moi ma famille, mes amis, et ma petite-amie de l'époque, Juliet. Bien sûr je savais que la laisser seule ici était risqué. En plus de la peur de la guerre qui m'envahissait quotidiennement sur le terrain, la peur de la perdre était omniprésente. Quand on est à tant de kilomètres l'un de l'autre, tout peut arriver. Quoi qu'il en soit, en venant au Hamilton Inn ce soir ce n'est certainement pas Juliet que j'espérais trouver. Au mieux j'aurais souhaité avoir à faire à ses parents, qui étaient les propriétaires à l'époque. Le sont-ils toujours, d'ailleurs? Bref. À Juliet, je n'étais pas sûr d'avoir quelque chose à dire. « Ne vas pas dehors tu vas attraper froid. » Pourquoi avait-elle l'air de ressentir de l'intérêt pour moi? En avait-elle ressenti quand elle m'avait adressé sa lettre de rupture. Je l'avais dans mon sac d'ailleurs. Je l'avais partout où j'allais. J'avais besoin de la lire chaque soir parce-que quelque part j'espérais qu'un jour je pourrais réellement comprendre en quoi c'était davantage une torture pour elle que c'en était une pour moi. Et puis qu'importe, j'avais déjà vécu dans le froid comme j'avais aussi déjà vécu dans la chaleur ou l'humidité au cours de mes missions. Tant que la pluie n'était pas acide je ne voyais pas bien ce qu'elle pourrait me faire de mal. Mais elle insista. « Je ne te laisserai pas sortir d'ici de toutes manières. Ne tente pas de me défier, j'ai progressé au karaté. » J'avais compris qu'il s'agissait là d'une blague quelconque pour détendre l'atmosphère. Mais franchement j'avais tout sauf l'idée d'avoir l'air d'être détendu. Comment aurais-je pu? Retourné vers elle je la regardais se diriger vers le tableau et attraper un jeu de clefs avant de me montrer le chemin des escaliers. Sans doute allait-elle me proposer une chambre malgré tout. Je restais stoïque un instant avant de décider de la suivre. « Depuis quand tu fais du karaté? » C'était dit sur un ton plutôt sec mais il n'aurait pas pu en être autrement. « Tu travailles ici? » Je ne me rappelais pas que c'était le cas avant. Quand on entretenait plus intime comme relation qu'une relation de réceptionniste à client. On grimpait les marches lentement. « Je suis pas sûr que ce soit une bonne idée que je reste ici ce soir. » Franchement j'avais envie de prendre mes jambes à mon cou et de fuir aussi vite que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 16 Nov - 22:11


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


« Depuis que j’ai découvert Karaté kid à la télé. » Toujours un peu d’humour malgré l’ambiance très froide. Je ne pouvais même pas frapper quelqu’un sans me faire mal à la main. Les sports de combat ne demeuraient pas ma tasse de thé. Je comprenais tout à fait de ne pas vouloir me parler. Je n’avais surement pas aidé dans son humeur avec cette rupture pendant les missions. Mais aurais-je dû attendre qu’il revienne en lui mentant pendant quatre ans ? Je ne croyais pas à cette version. Il se décida enfin à me suivre pour monter à l’étage. A cet instant, je haïssais la demeure comme nous avions forcément vécu des moments ici. « Oui je suis la proprio’ maintenant. Mes parents m’aident les week ends pour l’entretien et je m’occupe de la gestion depuis deux ans. » Je n’allais pas avouer le joker Charlie. Je ne savais pas s’ils gardaient contact tous les deux et je ne souhaitais pas le savoir. Il avait bien compris depuis le début de nos retrouvailles que Jake était le sujet à éviter. En arrivant à l’étage, le jeune homme me disait qu’il n’était pas motiver à rester dans les lieux. Je ne le retenais pas. Il était libre de faire son choix. Je m’adossais ensuite au mur le plus proche avant de lui répondre sur un ton tout à fait doux. Je ne désirais pas être en guerre avec lui. « Si tu préfères te tremper tu peux partir. Sinon, je peux te laisser cette chambre pour ce soir. Tu auras rien à payer. » Un silence deux secondes mais je ne le quittais pas des yeux. Son regard m’avait bien trop manqué alors je devais savouré cet instant qui pourrait être court. « On a pas besoin de se parler. » J’avais même oublié sa grande taille. Avec mon mètre cinquante-huit, j’avais toujours eu l’impression d’être une naine face à lui. J’attendais une réponse de sa part, une réaction. Soudain, le téléphone fixe sonna au rez de chaussée. Cela devait être mon père qui voulait des nouvelles au quotidien dans les environs de dix-sept heures. «  Je te laisse les clefs. Tu choisis quelle chambre tu veux. Sinon, dépose le trousseau en bas dans le hall. »  Il connaissait l’endroit par coeur. Le premier étage contenait six grandes chambres et le deuxième était réservé à la famille. Quelle chance d’avoir hérité d’une plantation pour cet espace. Je déposai les clefs sur une petite table dans le couloir avant de me précipiter dans la cuisine pour prendre l'appel.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 16 Nov - 22:50


Vivait-elle aussi bien le fait d'avoir rompu avec moi? Pensait-elle que moi je le vivais bien? Comment j'aurais pu bien le vivre? Plus j'y pensais et plus il y avait de choses que je ne comprenais plus. Avait-elle pleurer? Avait-elle eu des remords? Était-ce vrai? Était-elle réellement devant moi en ce moment? Je crois que plus que tout elle me faisait peur maintenant. Je suivais ses pas vers les chambres. Je connaissais tous les détails de l'architecture du Hamilton Inn. J'en avais visité chacune des chambres, chacun des recoins. En sept ans de relation avec Juliet, j'avais eu le temps de voir ce bâtiment vieillir. Lorsque je lui avais demandé si elle travaillait ici elle me répondit que oui, c'était le cas. Que depuis deux ans maintenant ses parents lui avaient céder en quelque sorte et qu'elle en était aujourd'hui la propriétaire. Elle avait la personnalité pour ce genre de travail, c'était certain, mais il était impossible qu'elle y travaille seule. Avait-elle des employés pour l'aider? Ou bien ses parents étaient-ils davantage présents qu'elle ne l'avait dit? Elle n'eut pas l'air choquée ou peinée ou ni même de ressentir quoi que ce soit après que j'ai dit que je ne me sentais pas à l'aise ici et que j'allais sans doute préférer quitter les lieux. Finalement l'intérêt que je pensais qu'elle me portait n'était qu'un semblant. « On a pas besoin de parler. » Moi si, j'avais besoin de lui parler. Mais je n'eu pas le plaisir de lui répondre quoi que ce soit puisque le téléphone se mit à sonner. Le téléphone de l'hôtel sans doute. Je me souvenais que Juliet n'aimait pas particulièrement les technologies récentes, dont les téléphones portables. Le sien ne lui servait que peu. Elle abandonna son jeu de clefs sur une table dans le couloir et me laissa le choix de partir ou bien de m'installer dans une chambre. Dans celle que je voulais. Je la regardais descendre les escaliers à une cadence plus rapide que lorsque nous montions les marches puis jetai un coup d'œil aux clefs. J'avais envie de rester et envie de partir en même temps. De toutes les chambres je choisissais celle qui me rappelait le moins de souvenir avec Juliet. Ou du moins la seule dont je ne me souvenais de rien. Je prenais la 6. Je glissais la clef dans la serrure et entrais dans la chambre, laissant la porte ouverte puisque je me doutais que Juliet repasserait prendre ses clefs. Je sortais de mon sac quelques billets qui règleraient le prix de la chambre pour une nuit et je les posais avec les clés sur la table de chevet près du lit. Le temps que Juliet ne revienne, je pensais avoir le temps de prendre une douche et d'étendre dans la salle de bain mes vêtements trempés par la pluie. Ainsi, j'allais dans la douche. J'allumais l'eau, me mouillais, me savonnait, me rinçais, et m'accordais cinq autres minutes à ne rien faire d'autre que sentir l'eau chaude couler sur tout le long de mon corps. Ça faisait un bien fou. Je coupais l'eau et sortais en tirant une serviette de ma main libre. Je faisais en sorte de m'essuyer au mieux puis retournais dans la chambre passer un caleçon propre que j'avais dans mon gros sac. Et à peine avais-je eu le temps d'enfiler mes sous-vêtements que j'entendis Juliet passer le seuil de la porte. « Attends! Je suis… » Le problème étant que je n'eu pas le temps de terminer ma phrase que je sentais déjà son regard dans mon dos. Je me retournais timidement pour lui faire face. D'habitude je n'aurais pas été mal à l'aise face à elle. Combien de fois m'avait-elle déjà vu à demi-nu? Mais cette fois c'était différent. Mon corps était marqué de quelques cicatrices que je n'avais pas à l'époque. C'était pendant une mission où des ennemis s'étaient retrouvés dans notre tente à la nuit tombée et nous avait tous plus ou moins lacérés au couteau avant que les soldats d'une autre tente n'arrive pour nous en débarrasser définitivement. Et ça, ces cicatrices qui moi me rappelait sans cesse la guerre et Gale et tout, j'étais gêné qu'elle ait à les voir. L'air de rien j'attrapais un bas de survêtement dans mon sac également et le passais. Puis je pointais du doigt les clefs sur la table de chevet à côté de moi. « Il n'est pas question que je ne paie pas. » Je ne voulais pas de ses bonnes grâces. Malgré tout, mon ton s'était considérablement adouci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyLun 17 Nov - 20:56


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Une grande inspiration avant de répondre à mon père au téléphone. Il souhaitait savoir si le retour s’était bien passé et avec surprise, aucun crash provenant de l'avion. Il ne fallait pas transmettre qu’un évènement se passait actuellement à la maison. Mentir à mes parents restaient l’une des choses les plus horribles. Certes, je demeurais une très mauvaise menteuse en temps normal mais, avec eux c’était mission impossible. Sa voix semblait plus hésitante après mon bref résumé du voyage. Il avait rien à me dire à propos de leur journée. C’était assez anormal. Aucune mésaventure avec le potager ou aucun animal rencontré dans le jardin. Il me demanda si j’avais des nouvelles de Charlie mais le téléphone était fermé depuis qu’on s’était quitté ce matin à l’aéroport. Mon père questionna ensuite si j’avais discuté avec des habitants de la ville. Je ne comprenais pas ce questionnement flou. J’ajoutai par la suite que j’avais un client (sans annoncer l’identité) pour relancer l’appel. Il me dit alors qu’il viendrait demain dans la journée pour parler à propos d’une chose. Il ne désirait pas m’avouer le sujet au téléphone.. étrange. Ma mère avait été plutôt silencieuse cette semaine quand nous devions échanger à propos de l’hôtel. Une rumeur dans le voisinage qui les troubleraient ? Avec ironie, j’ajoutai « le Wood a enfin fait sa crise cardiaque ? ». Normalement, il aurait répliqué avec une autre boutade comme ce voisin ennuyait toujours le quartier pour un rien. Il resta silencieux avant de me souhaiter une bonne soirée. Je devais donc patienter avant sa visite pour me parler d’une nouvelle. Je ne cherchais pas plus loin. Cela m’agaçait de ne pas savoir dans l’absolu mais il avait surement ses raisons de vouloir me voir face à face. Il fallait me consacrer au client de la soirée. Jake n’était pas descendu alors, je devais le considérer comme tel. J’attrapai une bouteille d’eau fraiche dans le frigo. Coutume de donner ceci pour toutes les chambres dès l’arrivée. Je montais les marches d’un pas lent avant d’observer quelle chambre le jeune homme avait choisi. Celle du fond. Les yeux ne quittaient pas le sol. La maladresse m’avait appris à regarder où je posais le pied. Certes, je réussissais à me prendre encore des poteaux mais, les chutes demeuraient en baisse. En arrivant dans l’entrée de la pièce, je vis alors Jake en sous vêtement. « Oh je suis désolée ! » Réflexe de fermer les yeux même si j’avais bien vu plus que cela auparavant. Je les rouvris la seconde suivante pour me diriger vers la table et poser la bouteille. En un bref coup d’oeil, je remarquai alors des marques sur son corps. Elles n’étaient pas présentes à la dernière permission où je l’avais vu. Difficile de croire que c’était arrivé à lui. Il ne méritait pas cela. Certes personne mais, avec égoïsme je ne pouvais pas imaginer Jake avec des cicatrices. C’était toujours plus dur quand ça arrivait aux personnes importantes. Mes yeux fixaient le lit pour ne pas croiser son regard. Je ne souhaitais pas apercevoir ces marques une autre fois. Une brève vue de son bras qui visait les clefs dans le champ de vision. J’essayais d’être impartiale, ne pas montrer ma gêne dans cette scène mais, difficile de camoufler la peine. « C’est toi le client.. » J’acceptai malgré tout l’argent posé sous les clefs. Cela servait à rien de négocier ce sujet et l’humeur n’y était pas à cet instant. Les billets dans l’une des poches de la robe et le trousseau dans une main, je me pressai de rejoindre le coin de la porte. « Est-ce.. est-ce que tu as besoin de quelque chose ? » questionnai-je en observant la pluie s’abattre par la fenêtre. Je tentais de le regarder mais, c’était hors de ma portée
Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyLun 17 Nov - 21:17



La douche chaude que je venais de prendre m'avait adouci. Pourtant la douche était devenue un geste du quotidien douloureux pour moi. Les cicatrices que j'avais à quelques endroits sur le corps me brûlaient toujours au contact de l'eau. Enfin sans doute qu'elles ne me brûlaient plus vraiment. Mais peut-être que ce qui me brûlait n'était pas ces plaies mais ces souvenirs qui restaient à vif. En me perdant entre le bruit du jet d'eau et la chaleur qui glissait sur mon corps, j'avais beaucoup pensé à Juliet. Ce qui était en train de se produire m'avait l'air tout bonnement iréel. Je n'arrivais à croire qu'elle était là, quelque part dans un couloir et que les seuls mots que j'avais pu lui cracher avaient pour but de savoir depuis quand elle faisait du karaté. Vraiment. J'avais mille choses à lui dire, à lui demander, à lui raconter mais je n'avais trouver que ça. En même temps, qui pourrait m'en blâmer. Je n'arrivais même pas à me souvenir avec exactitude de la dernière fois où je l'avais vue. Tous les souvenirs que j'avais avec elle me revenaient en tête comme de violentes giffles. Sorti de ma douche, j'étais en train de m'habiller quand Juliet revint dans la chambre. Elle se confondait en excuses mais pourtant c'était de ma faute. C'est moi qui avais laissé la porte ouverte. Je l'avais laissée ouverte pour qu'elle me retrouve. C'était comme un acte inconscient qui en fait voulait dire tout un tas de choses sans doute. Je remarquais qu'elle était gênée. Un peu parce-qu'elle se cachait les yeux, et beaucoup par rapport à sa voix. Elle fit quelques pas vers moi pour déposer une bouteille d'eau fraîche sur l'un des meubles qui constituaient le mobilier de la chambre tandis que je remarquais que mon contact visuel avait réellement l'air de la gêner. Moi-même gêné, je décidais de fouiller de nouveau dans mon sac et attrapais un sweat à fermeture et capuche que j'enfilais rapidement sans trop refermer le zip. « Je ne me rappelais pas que je te révulsais autant. » C'était tout de même assez vexant mais j'allais devoir faire avec. Comme je l'avais fait dans le hall d'entrée en la voyant, elle fit quelques pas en arrière vers la porte de la chambre. « Est-ce... est-ce que tu as besoin de quelque chose? » Je la regardais et il m'était impossible de réfléchir à sa question. En me rendant compte que je la fixais sans doute avec un peu trop d'insistance, je baissais la tête. « Tout à l'heure tu as dit que l'on était pas obligé de parler mais moi je pense qu'on l'est. Moi j'ai envie qu'on parle. » J'avais peur qu'elle se défile, alors je décidais d'utiliser un argument qui selon moi était infaillible. « Tu me dois bien ça je pense. » Peut-être que j'usais là d'un ton qui ne lui plairait que peu, mais c'était ainsi que je voyais les choses, que je les ressentais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyLun 17 Nov - 23:49


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Je préférais ne pas répondre à sa remarque. J’allais surement dire une ânerie, comme à chaque fois. Du moins, j’énoncerais une phrase à double sens qui pourrait accentuer cette atmosphère tendue. Le corps de Jake avait toujours été parfait. Cependant, apercevoir des cicatrices qui n’étaient pas là avant, cela me freinait dans l’idée de l’observer. L’une des frayeurs venait de se réaliser. Evidemment, à chaque permission il avait eu le droit à une inspection générale, comme une mère qui retrouvait son gamin d’une après-midi dans la forêt. Aucune blessure, aucune marque, aucune écorchure, aucune égratignure devait avoir été crée pendant les derniers mois. Ces tâches avaient été faite avec le sourire mais, c’était toujours un profond soulagement de constater rien d’inhabituel. Je me devais de rester loin de lui. Le regarder le moins possible pour ne pas sombrer de nouveau dans cette absence dévastatrice. Ce manque de ne pas pouvoir le serrer dans mes bras. Combler cette place inoccupée dans le lit avec les peluches. Et même si l’envie de dormir était pressente, impossible puisqu’avec le décalage horaire, c’était les moments de mission. Les pensées bien trop prises dans ces émotions. Il souhaitait discuter. C’était facile d’utiliser ces derniers mots pour avoir une suite appropriée à sa volonté. J’étais la méchante dans cette affaire évidemment. Qu’est-ce qu’il faudrait ajouter à une lettre qui racontait l’agacement face à cette situation. « Qu’est-ce que tu veux que je dise ? » Je ne voulais pas en parler. J’avais réussi à me soigner de cet épisode. Voir le futur et pas seulement se cloîtrer dans un univers qui dépassait tous les hommes. Je croisai les bras avant de m’adosser sur le bord de la porte. Il fallait utiliser le minimum de cette force qui restait en moi pour ne pas céder. Oublier ces moments où même la peinture avait cessé d’exister dans le quotidien. « J’en avais marre des nuits blanches, de surveiller la télévision à chaque pause au boulot. Tous les jeunes sortaient ou avançaient dans leur manière de voir l’avenir et la mienne, rien. C’était bloqué. Je me repliais dans la chambre pour écrire la prochaine lettre. Je ne me voyais pas faire ça éternellement. » Il y avait aucun moyen de savoir quand cette galère allait se stopper. Cela me détruisait bien plus que cela paraissait. « Je n’étais pas assez forte. Ce n’était pas toi la cause mais cette merde. Je sais que je t'ai fait mal mais, qu'aurais-je pu faire d'autre ?! J'ai aussi été achevée par cette lettre. Je suis restée quatre heures face à la boite avant de mettre l'enveloppe à l'intérieur. Je ne savais pas si je devais écouter la raison ou le coeur. Aucune était la bonne voie. » Et voilà comment mettre une thérapie de deux ans en l’air. Je n’avais pas choisi cette vie de copine de militaire. On me l’avait imposé. Ce fut avec amour mais, la tâche s’était avérée trop difficile au bout de trois ans. Je tentais de ne pas expirer car les yeux commençaient à briller. Je ne le désirais pas pourtant. « Cette fois-ci, c’est moi qui ne suis pas prête.. » J’avais regardé Jake pour ces propos mais cela devenait trop insupportable. Il fallait que je change d’air. Quitter la pièce pour retourner au rez-de-chaussée. Pourquoi faire ? Seulement vagabonder et souffler de ces cinq minutes de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyMar 18 Nov - 7:23



Aucune réponse à la question que j'avais posée. J'en concluais alors que j'avais raison, je la dégoûtais. Ô joie. De toutes façons qu'est-ce qui m'a pris de rester ici. Je n'allais pas faire machine arrière maintenant, ce serait ridicule, mais si j'avais la capacité de remonter le temps je ferais ce que j'avais prévu de faire depuis le début: sortir sous la pluie et, qu'importe. Et tandis qu'elle allait quitter la chambre je lui demandais de m'accorder un peu de temps pour discuter. Ajoutant qu'avec ce qu'elle m'avait fait c'est à dire me faire subir une rupture par courrier alors que j'étais à des milliers de kilomètres de chez moi, j'avais le droit d'obtenir d'elle des réponses. Mais apparemment ce n'est pas comme ça que Juliet voyait les choses. Et les réponses qu'elles donnaient me fuyaient. « J’en avais marre des nuits blanches, de surveiller la télévision à chaque pause au boulot. Tous les jeunes sortaient ou avançaient dans leur manière de voir l’avenir et la mienne, rien. C’était bloqué. Je me repliais dans la chambre pour écrire la prochaine lettre. Je ne me voyais pas faire ça éternellement. » J'avalais sèchement ma salive. « Ne prétends pas que je ne t'ai pas laissé le choix entre cette vie ou une autre. » Dans ce genre de cas deux options s'offrent à vous: mettre fin à votre relation ou bien continuer jusqu'au bout, quoi qu'il arrive. Juliet elle avait fait le choix de rester avec moi jusqu'au bout, sauf qu'elle avait exaucé la pire crainte de tous les soldats et m'avait quitté au cours d'une mission. « Je n’étais pas assez forte. Ce n’était pas toi la cause mais cette merde. Je sais que je t'ai fait mal mais, qu'aurais-je pu faire d'autre ?! J'ai aussi été achevée par cette lettre. Je suis restée quatre heures face à la boite avant de mettre l'enveloppe à l'intérieur. Je ne savais pas si je devais écouter la raison ou le coeur. Aucune était la bonne voie. » Je regardais le sol en souriant, amer. La Juliet que j'avais quitté pour le terrain n'aurait jamais dit quelque chose de semblable. Je fus repris de ce doute qu'avaient tous les soldats abandonnés par leur moitié à la guerre. « Juliet, est-ce que tu m'as quitté pour un autre? » Je la regardais avec un regard très sérieux. Et soudain j'espérais qu'elle me dise que oui. Qu'elle m'avait quitté pour entretenir une brève liaison avec un autre. Je le comprendrais. Mais elle fit quelques pas de plus vers la porte. Elle disait qu'elle était celle qui n'était plus prête pour tout ça. Elle me reprochait ses choix de vie mais ce n'était pas moi qui les avais faits, pas ses parents, c'était elle. D'un pas rapide j'allais lui bloquer l'accès au couloir en me positionnant au seuil de la porte. Et je l'attrapais dans mes bras. Je la serrais fort contre moi comme j'aurais pu le faire autrefois. J'espérais qu'elle ne me rejèterait pas. En vain, j'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyMer 19 Nov - 0:53


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Aucun regret d'avoir tenté l'aventure avec Jake car avant son départ pour l'armée, nous avions partagé trois magnifiques années. Il demeurait une évidence dans ma vie depuis l'enfance. Nous étions obligés de s'apprécier grâce à nos parents qui restaient proches.  Les sentiments nous dépassèrent à l'adolescence mais, seulement parce que nous étions liés. Des disputes inutiles mais aussi des moments tendres. Nous avions été des amis sincères avant de sauter le pas. Voilà cette différence qui possédait une valeur. On ne se connaissait pas seulement d'une soirée pour ensuite prétendre à l'amour. On avait observé l'autre grandir dans chaque étape importante de l'enfance. « Je ne dis pas ça mais je n'en pouvais plus. J'ai essayé et j'ai échoué. Je devenais de moins en moins forte pour ce rôle. Point. » Evidemment que je m'en voulais d'avoir pas tenu jusqu'au bout. Il n'y avait pas de but dans cette péripétie. Il y avait un objectif quand une permission se présentait mais, dans la longue durée ? Je l'avais seulement vu un mois en trois ans si on comptabilisait les journées. A chaque nouvelles retrouvailles, c'était une immense joie mais, derrière tout cela ? Cinq ans ou quinze ans ? Impossible de savoir. Voilà ce qui dérangeait de plus en plus au fil des mois, un repère pour l'avenir. La respiration continuait à s'utiliser au minimum pour ne pas trop montrer les émotions. Je ne désirais plus pleurer pour ceci. Plusieurs années furent suffisantes. Il me demanda par la suite si je l'avais trompé à l'époque. Jamais de la vie j'aurais pu imaginer lui faire une chose pareille. Il n'y avait pas d'hésitation dans cette réponse puisqu'l s'y cachait seulement la vérité. « Non Jake. Je n'aurais jamais pu te faire ça. Et je n'avais même pas cette idée en tête puisque je t’avais. » Je ne comprenais pas les infidélités dans les couples pour la simple curiosité mais, il y avait rien dans cette relation pour penser à le faire. Jake avait été le seul dans mes pensées. Au contraire, je me renfermais bien trop dans l'écriture que de sortir avec les proches. J'étais fière de lui aussi. Un homme aussi courageux, cela ne courrait pas les rues. Evidemment, je n’aurais pas imaginé l’armée pour Jake. Aucune copine souhaitait voir son tendre partir et risquer sa peau. Il fallait seulement suivre les décisions et fermer les yeux en soutenant. Cependant, c’était devenu insupportable pour ma part. Comme se rapprochement en souhaitant quitter la pièce. Il essaya de me retenir en me prenant dans ses bras et je désirais savourer cet instant. Les bras ne savaient pas quoi faire. Répondre à son étreinte pour obtenir comme un soulagement au fond de soi mais, cela aurait aussi l’effet de peur. La tête posée sur sa poitrine, je me laissais malgré tout bercer par ce rapprochement. Cela ne calmait pas les émotions mais adoucissait la peine. « Je m’en veux de ne pas t’avoir engueulé ce jour-là. De ne pas t’avoir stoppé. Au moins essayer quelque chose.. » Se casser une jambe volontairement, faire croire à une maladie incurable.. Tellement de choix dans les magouilles mais au moins, il serait peut-être resté au Caroline du sud.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyMer 19 Nov - 13:23



« Je ne dis pas ça mais je n'en pouvais plus. J'ai essayé et j'ai échoué. Je devenais de moins en moins forte pour ce rôle. Point. » Soit. « Si tu le dis...  » Effectivement je restais peu convaincu par ses dires. Moi aussi j'avais à être fort, et je n'avais pas échoué. Du moins pas totalement. Pas avant que Gale ne meurt. En tous cas l'entendre répéter ça m'agaçait un peu. Mais autant ne pas perdre mon temps à relever encore une fois ce détail. « Non Jake. Je n'aurais jamais pu te faire ça. Et je n'avais même pas cette idée en tête puisque je t'avais. » Je pense être le seul homme qui dans un moment pareil se sentirait déçu. Pourtant c'était le cas. Oui j'aurais aimé qu'elle me dise qu'elle m'avait quitté pour un autre homme. À vrai dire je n'en aurais rien eu à faire mais ça m'aurait largement rassuré. Je regardais Juliet en esquissant un sourire. Espérant qu'elle le prendrait pour un sourire de soulagement. Et alors que je venais de la prendre dans mes bras et que je pensais qu'elle allait me rejeter elle restait là. Et j'étais franchement surpris de voir qu'elle ne m'avait pas repoussé ici comme elle l'avait fait en me regardant torse nu. « Je m'en veux de ne pas t'avoir engueulé ce jour-là. De ne pas t'avoir stoppé. Au moins essayer quelque chose... » J'étais davantage étonné par le fait qu'elle ne tente rien pour se délivrer de mon étreinte que par ce qu'elle venait de me dire. Mais tant qu'elle ne bougerait pas, moi non plus je ne la lâcherai pas. « Ne t'en veux pas pour ça. Je serais parti quoi qu'il arrive. Gale avait besoin de moi. Rien n'aurait pu me faire changer d'avis. » Il avait eu besoin de moi oui. Et je n'ai même pas été capable de gérer ça convenablement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyJeu 20 Nov - 0:41


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Ce n’était pas bon de rester aussi près de lui. Je ne devais plus. Des souvenirs qui remontaient malgré l’envie de lutter. « Bon. Voilà on a parlé. » Ajoutai-je avant de m’éloigner lentement de Jake. Adossée au mur en face de la porte, je ne le quittais pas du regard. La respiration revenait à la normale au fur et à mesure des secondes qui s’écoulaient dans les retrouvailles. Je ne désirais pas m’étaler dans ce histoire. L’important avait été dit. Maintenant, avancer avec prudence vers le chemin tracé : Charlie. Il allait partir de toute manière. Je le savais au fond mais, c’était comme une obligation de s’en vouloir. L’important aujourd’hui était de camoufler ce passé avec Jake. Cela faisait seulement deux ans que je réussissais à respirer à propos de lui. Il ne fallait pas tout détruire en une soirée. Jake avait changé. Cela se voyait par un simple regard. Les risques de partir à l’armée. Est-ce qu’il y a que cela derrière ? J’hésitais à vouloir le savoir. Effrayée de découvrir de nouveaux traits. Peur de ne plus reconnaitre l’homme qui rêvait avec moi par une simple promenade. Sa vision du monde avait surement été modifiée. Je l’avais déjà remarqué pendant les permissions. Cependant, je ne l’avais pas aperçu cette fois-ci pendant quatre longues années et il avait surement vécu bien pire en remarquant les marques. Voulais-je le savoir dans un sens ? J’avais été sa confidente depuis l’adolescence mais, serais-je prête à l’entendre ? Je préférais changer de sujet. « Comment va Gale en fait ? Il est revenu en même temps que toi ? » Questionnai-je sous un ton tout à fait banal. Gale et l’armée furent les sujets tabous ensemble. Jake me disait seulement qu’il avait souhaité suivre son frère. Cela avait mené à des tensions à l’époque comme normalement, Gale demeurait assez grand pour faire ses choix. Certes, c’était toujours une fille unique qui disait ces paroles. Je ne discutais pas souvent avec lui d’ailleurs car, en Caroline du sud, le jeune homme semblait très renfermé. Non pas que je ne désirais pas échanger avec lui mais, les conversations demeuraient toujours très courtes. Pourtant, de nature très bavarde, les gens discutaient sans problème avec moi.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyVen 21 Nov - 18:56



« Bon. Voilà on a parlé. » Et c'est sans surprise qu'elle s'éloigna de moi. Pourtant je n'étais pas peu fier. Pas peu fier d'avoir réussi à la garder aussi longtemps contre moi alors qu'elle détournait ne serait-ce que son regard de la personne que j'étais. Comme si son estime pour moi avait chuté d'une dizaine d'étages depuis le moment où elle m'avait lâché comme un mal propre. Bref. Mais si j'acceptais de la lâcher je n'acceptais pas pour autant que la discussion se termine ainsi. « Oh non, c'est loin d'être terminé. Il y a encore énormément de questions que j'ai à te poser Juliet. » Je fis quelques pas dans l'intérieur de la chambre avant d'aller m'asseoir sur le bord du lit. « Est-ce que tu m'aimes encore? Par exemple. » Quatre ans c'est long. Certes. Mais j'avais besoin de savoir si ses sentiments pour moi étaient toujours présents quelque part en elle. C'était important pour moi. Je devais avoir cette réponse. Mille fois j'avais songé à la lui poser cette question. J'y avais pensé tous les jours avant aujourd'hui. Quoique depuis la mort de Gale il m'arrivait de passer un certain laps de temps avant de me rendre simplement compte que je l'avais oubliée. Loin des yeux loin du coeur. Ça finissait par fonctionner au final. Et une question en apportant une autre, Juliet m'interrogea sur un sujet qui ne me plaisait guère davantage. « Comment va Gale en fait ? Il est revenu en même temps que toi ? » Il n'était arrivé que quelques fois que nous n'ayons pas nos permissions au même moment. Généralement on se débrouillait avec les autres soldats de notre camp pour pouvoir rentrer ensemble à Ravenel. Mais cette fois ce n'était pas une permission. J'étais bien rentré avec Gale, mais pour cela nous n'avions pas du négocier avec nos camarades sur le terrain. « Euh... C'est qu'il... » Je sentais les larmes remonter à mesure que ma vision devenait floue. Aborder la mort de mon petit frère aujourd'hui en revenait au même que cogner dans une plaie vive, je souffrais encore énormément. Le dos courbé, le regard rivé sur mes pieds, je lui répondais. Me râclant la gorge pour éviter d'avoir une voix tremblante. « C'est à dire que je suis rentré parce-que plus personne n'a besoin de moi sur le terrain pour être protégé. » Expliquer la mort de Gale implicitement me permettait de mieux résister à l'envie de m'effondrer en larmes comme un gamin de sept ans le ferait. Additionner les noms Gale et mort ou décès me foutait en l'air aussi rapidement que dits à voix haute. Alors j'usais de ce type de stratagème pour protéger ma fierté. Parce-que oui, j'étais du genre à ne pas savoir protéger mon propre frère, mais à toujours vouloir protéger ma fierté. Caractère à la con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyVen 21 Nov - 23:36


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Je savais très bien qu’une lettre ne demeurait pas assez pour expliquer cette rupture. Il ne méritait pas cela mais qu’aurais-je dû faire ? Lui mentir jusqu’à ce qu’il revienne pendant une permission ? Non je n’aurais pas pu faire cela. Impossible de lui cacher mes intentions même sur un bout de papier. Il me connaissait par coeur. Je n’aurais pas pu lui écrire si c’était pour raconter des mensonges. Je ne voulais pas en parler puisque cela restait flou aujourd’hui dans mes esprits. Malgré le temps passé, Jake demeurait l’unique, j’en étais consciente. Cependant la vie ne se trouvait pas aussi simple qu’à nos vingt ans. Piégée malgré l’envie de m’en détacher. Il posa alors cette question qui me semblait pourtant évidente pour ma part. Je ne pouvais pas l’affirmer à voix haut par contre. Surtout pas à lui. « Non Jake. » Mentir restait une tâche trop difficile. Cela se voyait que je le faisais car la voix changeait légèrement. Malgré tout, mes yeux le suivaient jusqu’à ce qu’il se pose sur le lit. Les bras restaient croisés pour tenter de ne pas faire ce réflexe effrayant qui venait depuis plus d’une semaine : toucher le ventre. Je préférais échanger à propos des nouvelles du quotidien. Savoir comment allait sa famille depuis tout ce temps. Mes parents les voyaient régulièrement mais ils savaient très bien que les Thompson demeuraient un sujet tabou. Sa réaction me surprit puisque je m’attendais à une phrase banale. Il serait en train de diner avec ses parents avant de repartir dans les prochains jours. Je ne m’attendais pas à cette réponse. « Je suis navrée Jake.. Je ne savais pas. » Le souffle coupé. Une gêne s’installait en moi et ce n’était rien par rapport à celle des dernières minutes. Jake ne souhaitait pas montrer ce qu’il ressentait à cet instant, comme pour beaucoup de situations auparavant. Cependant, cette fois-ci était bien plus importante évidemment dans son coeur. Je m’assis alors près de Jake pour lui prendre le bras. La pensée qu’il était rentré dans cette maison en permission. Je n’aurais jamais imaginé cette nouvelle à propos de Gale. On croyait à la dure réalité seulement quand on se trouvait face à elle. « Il.. » Que pourrais-je ajouter ? Les mots n’arrivaient pas de ma bouche. « Je ne sais pas quoi te dire. » Il se sentirait coupable de cette mort, c’était certain. Si je lui disais que Gale connaissait les risques du métier, il me balancerait que cela serait de sa faute. Si j’ajoutais qu’il avait fait de son mieux, il répliquerai que ce n’était pas suffisant.. Impossible de choisir les bons mots.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptySam 22 Nov - 11:27



« Non Jake. » Alors ça y est. C'était véritablement terminé. Elle ne m'aimait plus. Quatre ans suffisaient à lui faire perdre chacun des sentiments d'amour qu'elle avait un jour eu pour moi. J'aurais aimé qu'il en soit autrement. Qu'elle accepte le fait que je ne sois plus engagé dans l'armée pour pouvoir me dire qu'elle envisageait alors un futur avec moi. Mais non, elle ne m'aimait tout simplement plus. J'allais devoir vivre avec. La vérité c'est que cette femme qui se tenait face à moi avait l'air d'être une toute autre personne que celle que j'avais laissée la dernière fois que je l'avais vue. Et si à l'époque je la connaissais si bien que je pouvais analyser ses gestes et ses mots pour savoir si ce qu'elle me disait était juste, aujourd'hui ce n'était plus le cas. Alors je prenais cette réponse négative pour un véritable non. Qu'aurais-je pu faire d'autre? Mais il y avait encore des choses que je voulais savoir. « Est-ce que tu aimes quelqu'un d'autre alors? » C'était une question inévitable. Une autre de ces questions qui m'avaient faits des noeuds au cerveau pendant des années. Imaginer Juliet avec un autre me révulsait complètement. Mais qu'importe. J'étais prêt à encaisser si jamais c'était le cas. Si jamais elle avait reconstruit sa vie avec un autre. Si jamais aucun futur n'était imaginable entre nous deux. Alors que j'avais espéré qu'il en soit ainsi, et pas autrement. Je pensais qu'en parlant tout allait s'arranger. Je pensais que si je la revoyais elle serait heureuse de nos retrouvailles. Je pensais énormément de choses qui malheureusement n'avait rien à voir avec le présent. La conversation prenait une toute autre tournure maintenant puisque la jeune propriétaire d'hôtel m'avait questionné sur ce qu'il advenait de Gale. Questions que j'aurais préféré éviter. Au moins pour ce soir. « Je suis navrée Jake... Je ne savais pas. » L'entendre se confondre en excuses me donnait le tournis. Elle pouvait bien se dire désolée, qu'est-ce que ça allait pouvoir changer à la situation actuelle? La femme que j'aimais ne m'aimait plus et le seul frère que j'avais, je ne l'avais plus. Elle s'approcha de moi pour s'asseoir elle aussi sur le lit puis attrapait l'un de mes bras avec les siens. « Je ne sais pas quoi te dire. » Je la regardais d'un air désolé, moi aussi. « Je pense qu'il n'y a rien que tu puisses en dire en fait. » D'un autre côté j'espérais aussi fortement qu'elle ne dirait rien. Elle avait déjà suffisamment remué le couteau dans la plaie pour aujourd'hui avec notre rupture. Je n'avais pas vraiment envie qu'elle continue à le faire sur ce qui était du sujet Gale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptySam 22 Nov - 19:42


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Les questions embarrassantes continuaient sur une bonne lancée. J’en avais déjà marre de faire attention aux mots à utiliser. Lui mentir m’irritait au fond et je venais d’y payer les frais. Je devais dévier la vérité car un seul mensonge, c’était déjà de trop. Impossible de lui cacher la vérité.. A quoi bon ? Cependant, je ne me sentais pas prête pour tout annoncer. Normalement, on se racontait tout. Il était plus préférable de dire les choses qu’elles éclatent par surprise. « Non, j’aime personne d’autre. » Je ne mentais pas puisqu’il était le seul. Par contre, il risquait de ne pas comprendre le fond du message mais, au moins je m’étais pliée à ma règle. Je n’appréciais pas Charlie comme Jake. Ce n’était pas comparable. Charlie restait une personne très importante mais, je n’avais pas l’impression de vivre les même émotions qu’auparavant. Avais-je le choix aujourd’hui de toute manière ? J’allais devoir me forcer à l’aimer puisqu’il semblerait que nous allions être liés pour toujours. Ce rapprochement face à l’annonce de la mort de Gale, cela demeurait de l’instinct. Je fis alors le rapprochement au coup de téléphone de mon père. Il souhaitait surement me parler de ceci. Ma mère avait été froide depuis deux semaines et je comprenais à présent. Ils avaient dû être dans les premiers à apprendre cette mort mais, ils n’auraient pas su comment m’en parler. En vacances, mes parents savaient très bien que ce genre de pause, c’était une fois dans l’année alors, autant de ne pas gâcher ces journées. Je devrais patienter demain matin avant de connaître le véritable sujet mais, cela ne me surprendrait pas. Il ajouta que mes paroles ne serviraient à rien. Le problème dans ce genre de situation, c’était qu’il n’y avait pas de mot pour combler le vide. « Tu as donc terminé ton service ? » Mon bras restait autour du sien mais, sans forcer. Cela me semblait logique mais, je préférais être certaine, qu’il le dise de sa bouche. Il aurait pu y prendre gout à l’armée mais, j’en doutais fort. Beaucoup s’engageait par envie. Par contre, Jake y était allé surtout pour son frère.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptySam 22 Nov - 20:21



« Non, j’aime personne d’autre. » Donc elle ne m'aime plus et n'aime personne d'autre. Pourquoi j'avais l'impression que cette lueur que je remarquais toujours dans ses yeux avant avait pris la fuite? C'était notamment ce quelque chose qu'elle avait dans le regard qui la rendait si pétillante aux yeux du monde, qui la rendait unique. Mais j'étais septique. C'est vrai quoi. La vie en quatre ans ne s'arrête pas de tourner. Du moins j'imagine que ce n'est pas ce qu'elle est supposée faire. Et quatre ans ça laisse suffisamment de temps à une personne pour reconstruire sa vie sentimentale. Certainement pas de manière aussi forte que quand on a eu sept ans pour le faire juste avant. Mais tout de même. Enfin. Tout ça à conditions de ne pas être soldat. Parce-que bien sûr dans mon cas reconstruire une vie sentimentale en revenait au même qu'essayer de stopper un train avec la seule force de ses bras. À la guerre, c'était impossible. « Tu n'as pas essayé de refaire ta vie? T'as rien vécu avec qui que ce soit en quatre ans? » Je voulais vraiment savoir oui. Il était nécessaire qu'elle me dise quoi faire de cet espoir de reconstruction de notre couple qui me pourrissait l'esprit depuis quatre ans, et encore plus maintenant qu'elle était devant moi. Mais on retombait ensuite sur le sujet qu'était Gale. Le sujet oui, parce-que maintenant il était difficile de continuer de parler de lui comme d'une personne, aux vues de là où il était. « Tu as donc terminé ton service? » Je tournais la tête pour voir son bras frêle contre le mien. Me toucher devait être différent aussi. Ma musculature n'avait jamais été aussi développée qu'elle ne l'était aujourd'hui. Il faut dire que vivre dans un camp au beau milieu du désert, c'était parfois plus efficace que d'aller se tuer dans une salle de muscu oui. Parce-que soulever des corps de soldats, avec les armements et les équipements qui vont avec, ça faisait partie de notre quotidien. Malheureusement. « Plus ou moins. » J'étais conscient du fait que ma réponse allait lui sembler louche alors je m'empressais de continuer à lui expliquer la situation. « Disons que théoriquement il ne l'est pas. Mais j'imagine que mes supérieurs -qui d'ailleurs m'ont fait rapatrié- ont du penser que la mort de Gale, en plus de notre rupture que j'avais du mal à gérer sur le terrain, c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Et qu'il était plus raisonnable que je rentre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 23 Nov - 0:34


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Ce fut des années difficile entre la recherche d’un emploi stable et les histoires sans lendemain. Je ne comptais pas d’ailleurs les amourettes de quelques jours dans la liste des conquêtes. Tout simplement parce que cela se résumait à deux ou trois rendez-vous sans importance. J’étais de plus en plus strict dans les recherches de toute manière. Un point de vue sur le monde, pouvoir faire rire, apprécier le grand air, être dynamique, ne pas faire une histoire quant à l’absence s’il y avait trop de clients de mon côté.. Peut être aussi parce que je ne souhaitais pas trouver une nouvelle personne. Les amies me racontaient sans cesse que j’avais été trop pointilleuse mais, seulement parce que je ne trouvais pas quelqu’un de potable. L’alerte fut mes parents qui avaient commencé à en avoir assez de me voir arriver à la trentaine sans aucune stabilité. Des petits boulots qui réussissaient même pas à finir les fins de mois et surtout, personne pour partager ma vie. J’avais fait cette blague d’ailleurs il y a deux ans. En arrivant chez eux, les persuadant d’avoir trouvé l’être de mes rêves et.. j’avais ramené Buddy, mon berger allemand. Dans un sens, il fut l’élément déclencheur dans la prise en main en quête du bonheur. C’était mon compagnon pour la vie. « Si, deux ou trois histoires sans importance. Puis, depuis un an.. quelqu’un mais, c’est compliqué. » Difficile de tourner une phrase pour la question de Jake. Je marmonnais plus qu’autre chose. Divulguer l’identité de Charlie à son retour.. Non merci. Surtout que je me sentais piégé dans cette relation aujourd’hui. Personne savait pour mes doutes de grossesse. Déjà, voulais-je l’être ? Evidemment, j’en avais parlé avec toute innocence pendant notre histoire avec Jake, comme il était normal de discuter de ceci dans sept années d’amour. Cependant, ce sujet n’avait pas été exprimé depuis. Etant croyante, je devrais garder l’enfant et tout faire pour bien m’entendre avec Charlie. Il demeurait gentil avec moi mais, il n’y avait pas cette flamme. Condamnée à vivre avec un manque. « Et bien.. Tu vivras Thanksgiving ici au moins. Ca doit faire longtemps. » Du moins, pendant les trois années de relation, il n’étais pas revenu dans le pays pour les fêtes. Ses permissions l’avaient peut-être laissé cette chance après la rupture. Je tentais de dire cette remarque avec un léger sourire mais, cette période resterait bien sombre pour lui puisque son frère ne se trouverait pas autour de la table. le temps ne pourrait pas effacer cette absence..


Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 23 Nov - 1:01



Il est vrai que je ne la lâchais plus avec mes questions. Mais en même temps qui m'en blâmerait? Je veux dire que c'est la première fois que je revois Juliet depuis que celle-ci m'a laissé en plan. Évidemment que j'avais besoin qu'elle m'éclaire sur certains points et qu'elle m'en dise plus sur ce qu'il était advenu d'elle pendant tout ce temps. Et il était d'autant plus évident que j'étais particulièrement intéressé par ce qui était de sa vie sentimentale. Mais jusqu'alors mes investigations ne portaient pas vraiment leurs fruits. Comme si la jeune femme continuait de fuir ce sujet. Ce qui me semblait tout de même un tantinet égoïste de sa part. Je l'avoue. Mais le fait de démontrer mon septissisme commençait finalement à payer lorsqu'enfin elle eut à me dire des choses qui ne s'arrêtaient plus après une seule syllabe. « Si, deux ou trois histoires sans importance. Puis, depuis un an... quelqu’un mais, c’est compliqué. » Enfin. J'avais enfin de vraies réponses. J'étais intérieurement révolté. Alors pour le coup j'étais certain qu'elle disait vrai lorsqu'elle certifiait qu'elle ne m'aimait plus. Comment aurait-elle pu entretenir quelque relation que ce soit sinon? J'étais écoeuré et en même temps je n'avais de toutes façons plus le droit de dire quoi que ce soit. Elle m'avait plaqué et je n'avais qu'à me faire à l'idée. C'était comme une main qui venait violemment s'écraser contre ma joue. Et j'imaginais ces enfoirés qui avaient poser leurs mains sur elle. Et sans doute plus encore. Des choses auxquelles je ne préférais même pas accorder une pensée. « Ça m'a pas l'air plus compliqué que ça pourtant. D'après ce que j'ai compris tu es en couple. Et c'est pas si compliqué que ça selon moi. » Je retirais mon bras du sien. Sa proximité était de trop puisque madame était casée. « Je vois pas pourquoi t'as tourné autour du pot aussi longtemps? Pourquoi tu me l'as pas dit directement au lieu de continuer de me laisser espérer comme un con? » J'aurais préféré qu'elle m'annonce d'office la couleur. La pilule serait sans doute passée plus vite. Mais bref. J'étais agacé. « Et bien... Tu vivras Thanksgiving ici au moins. Ça doit faire longtemps. » Sept ans que j'avais fêté les fêtes de fin d'année sur le terrain avec comme repas de fête les colations qu'on nous envoyait par hélicoptères. « Je travail le soir de Thanksgiving. » Tout comme j'avais aussi demandé à Jack de pouvoir travailler le soir de Noël et aussi celui du réveillon du nouvel an. J'avais tout sauf envie d'être en famille jusqu'à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 23 Nov - 1:49


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Il comprenait rien, comme en grande majorité du temps. Voilà comment il réussissait à m’énerver en mettant sur la table ce qu’il l’arrangeait. Il ne connaissait pas cette histoire mais il permettait de juger. Je lui avais pourtant annoncé que mon coeur ne demeurait pas occupé. Le ton montait d’un cran bien sûr. Ce n’était pas non plus rare entre nous. « Parce que tu trouves ça normal d’aimer personne et être en couple ? » Il écoutait ce que je lui disais au moins, contente de le constater. « C’est compliqué quand tu n’aimes pas mais que tu dois rester avec pour des raisons.. personnelles. » Le dernier mot avait pris le temps de venir. Comment définir vaguement cette situation d’un côté. J’en étais presque certaine à cause des quelques symptômes anodins de ces deux dernières semaines. « Je ne peux plus t’aimer Jake ! N’espère plus ! Je tourne autour du pot car je suis perdue là dedans ! Lâche-moi avec ça. C’est pas tes affaires ! » Ces mots furent difficiles à sortir malgré l’agacement. Pourtant, c’était la vérité. Il avait lâché mon bras et pendant mes propos, je m’étais aussi écartée de plusieurs centimètres. En posant la main droite un court instant sur le ventre mais, sans trop être remarquant. Cela pouvait être banal comme geste. Mon amour pour Jake resterait intact mais, je devrais le vivre dans l’ombre. J’avais eu cette habitude depuis des années alors, autant continuer. Petite amie de soldat, c’était comme être célibataire toute l’année. Deux ou trois semaines maximum par an où il y avait une permission et les nouvelles ne venaient pas si facilement à cause du courrier en décalage. Parfois, interdiction d’envoyer des lettres aux proches à cause d’une mission.. Bref. Cela me changerait de peu.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 23 Nov - 2:13



« Parce que tu trouves ça normal d’aimer personne et être en couple? » Juliet était en train de monter sur ses grands chevaux. Mais moi aussi j'étais agacé. Et moi aussi j'allais élever la voix si elle décidait d'emprunter ce chemin-là. Pourtant elle le savait non, que je réagirais comme ça. Ah non, c'est vrai. Je n'étais plus qu'un vague souvenir à ses yeux. Alors il était évident qu'appréhender mes réactions ne faisait plus partie de ses préoccupations. En tous cas j'espérais pour elle que les chambres qui entouraient la mienne étaient vides ce soir. Sinon les voisins allaient être servis. « Te défoule pas sur moi. Je te rappelle encore une fois que je ne fais pas tes choix à ta place. » Enfin visiblement elle n'en avait que faire. Donc elle continua son speech. « C’est compliqué quand tu n’aimes pas mais que tu dois rester avec pour des raisons... personnelles. » Pour des raisons personnelles. Je croyais rêver. Qui avait-il encore de personnel entre nous? Comment on peut garder personnelle notre vie face à une personne qui en a fait partie pendant si longtemps? Je commençais même à douter du simple fait qu'elle ait un jour eut des sentiments pour moi. Tant la situation devenait absurde. « Je ne peux plus t’aimer Jake! N’espère plus! Je tourne autour du pot car je suis perdue là dedans! Lâche-moi avec ça. C’est pas tes affaires! » C'était là la fois de trop. Parce-que à contrario de ce qu'elle avait l'air de dire, moi je trouvais que ça avait tout à voir avec moi. « Dans ce cas-là y a un tas d'erreurs que tu as commises ce soir parce-que ce n'était pas non plus tes affaires. » Je m'exprimais maintenant sur un ton plus qu'agacé. J'en avais marre d'être pris pour un véritable abruti. Surtout venant de Juliet. « Pourquoi me pousser à rester ici? Tu savais très bien qu'on en arriverait à une confrontation. Alors pourquoi tu ne m'as pas simplement laissé sortir quand j'allais le faire? Pourquoi ne pas me repousser quand je t'ai fait câlin tout à l'heure? Ça a du être aussi dégradant pour toi que de regarder mon corps abîmé, non? Pourquoi me parler de Gale? Parce-que dans le fond si tu n'es plus rien pour moi aujourd'hui tu n'es plus rien non plus pour lui. En quoi ça t'intéressait de savoir si oui ou non j'étais en permission, ou avec qui j'allais passer les fêtes de fin d'année? Tu vois tout ça c'est personnel aussi, je devrais pas avoir à en discuter avec une étrangère, et pourtant je l'ai fait. » Je ne mesurais plus mes paroles. Finalement je n'en avais que faire de la blesser parce-qu'elle-même n'en avait que faire de me briser totalement. Et pourtant je l'avais dit que je n'étais pas prêt pour ça. J'aurais du écouter mon instinct et prendre le chemin de la sortie avant de me laisser attendrir par ses beaux yeux. Arrêter d'être faible. Pour changer. « Tu me mets littéralement hors de moi. Tu te rends même pas compte à quel point tes réactions ce soir ont toutes été plus égoïstes les unes que les autres. Tu me devais des réponses. Tu m'as lâché comme une ordure. » Je ne le répéterais jamais assez pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 23 Nov - 12:13


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Heureusement, aucun client dans l’hôtel cette soirée là. Je revenais de vacances donc ma mère avait souhaité me laisser le dimanche de libre pour l’administratif. Certes, les longues marches dans les parcs naturels demeuraient déjà loin. Je disais seulement les choses sur un ton élevé mais, fallait-il le préciser ? Ma grossesse ne le regardait pas puisqu’il était resté à l’autre bout de la Terre. Il venait de dire que j’avais fait les choix donc, qu’il me laisse avec ces derniers ! Je me levais ensuite du lit pour m’adosser au mur près de la porte. Il comparait deux sujets complètement différents. « ça a rien à voir... » Disais-je tout bas en fixant le sol. Je voulais seulement avoir de ses nouvelles. Tenter de ne pas être froid si on se croisait une prochaine fois en ville. Rester sur de bon terme malgré cette rupture. C’était trop de demander il semblerait. « Arrête.. » qu’il stoppe ses justifications alors que cela avait aucun rapport. Je souhaitais seulement en savoir plus sur son quotidien en ville. Je savais que c’était un cercle vicieux en demandant trop mais, j’étais resté dans le raisonnable. Tout le monde pourrait lui poser ces questions. Cependant, je n’expliquais pas l’enlacement. Enfin, si. Il m’avait tout simplement manqué. Un contact avec lui alors que cela faisait plus de quatre ans que je n’avais pas pu enrouler mes petits bras autour de lui. Aucune réaction quant à la comparaison d’une inconnue. J’avais changé. Le sourire faisait surtout place à des envies de solitudes. La colère arrivait pratiquement tous les jours sans grande raison.. Cette nouvelle situation n’allait pas arranger le problème. « Je suis enceinte, Jake ! » Il m’avait poussé à le dire sur le même ton qu’au départ. Je venais de le couper alors qu’il venait de terminer sur ma lâcheté à propos de la lettre. Il devait comprendre que mon problème en ce moment ce n’était pas le passé mais, l’avenir. « Est-ce que tu aurais préféré que je te mente en t’envoyant des dizaines lettres avant te revoir et annoncer les choses ? »  Il n’y avait pas de bonne solution dans cette histoire. S’il me disait qu’il aurait préféré recevoir des messages tout à fait rose alors qu’en réalité, mon humeur n’avait pas été aussi réjouissante, très bien. J’aurais dû faire ainsi. Ce fut la distance et le manque d’objectif qui m’avaient convaincu de rompre. En aucun cas mes sentiments. « Je fais que des erreurs et je le sais, ok ? Il y a longtemps et ce soir. Mais je dois en aimer un autre maintenant. Je t’ai proposé de rester parce que.. Je ne sais pas. Juste, pouvoir te revoir malgré le fait que ça allait être insupportable mais oui c’était égoïste de ma part. Je t’ai jamais oublié Jake. Dieu en a décidé autrement c’est tout. » Mes pensées ne devaient plus se centrer sur lui mais, sur le futur enfant et le père. Certes, je ne réussissais pas déjà à aimer Charlie comme Jake aujourd'hui mais, j'allais devoir redoubler d'efforts.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Patterson

Tate Patterson

INSCRIPTION LE : 15/11/2014
MESSAGES : 486
AVATAR : levine.
PSEUDO : julie.
AGE : 31 ans.
ACTIVITÉ : masseur/kinésithérapeute.

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: célibataire.
RELATIONS:
MULTINICKS :

Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 23 Nov - 19:13



« Ça a rien à voir... » Soit. Mais on en revenait toujours au fait qu'elle n'assumait finalement jamais les choix qu'elle faisait. Et ça elle devait bien l'admettre. « Peu m'importe. » Qu'est-ce qu'elle voulait que je lui dise? Cette conversation commençait à sérieusement me désintéresser de toutes façons. Et puis entendre sa voix maintenant me crispait. Chacun de ses mots paraissait être un autre geste violent que j'accueillais en plein visage. « Arrête... » Mais à ce que je sache je n'étais pas celui de nous deux qui était à l'origine du débat actuel. Je n'étais pas celui de nous deux qui avait un jour pris la décision de tout faire sauter dans notre couple. Et je n'étais pas non plus celui de nous deux qui servait des excuses arrangées en guise de réponses pour l'autre. Du moins il ne me semblait pas être le plus gros fautif de cette histoire. « T'as raison. C'est sûr que si je prenais la décision de fermer ma gueule ça arrangerait vachement la situation. » Je lui lançais un regard faussement approbateur. Je savais qu'elle bouillonait au fond. Et je me disais que peut-être, en empruntant ce chemin-là, en la titillant un maximum, tout allait devenir plus clair. Ou peut-être que pas du tout. « Je suis enceinte, Jake! » Ses mots résonnaient dans ma boîte crânienne comme ils résonneraient dans une pièce démunie de tout mobilier. Alors elle venait de prétendre qu'elle n'aimait personne, ou tout du moins qu'elle était en couple avec un homme pour qui elle ne ressentait rien, mais pourtant elle portait son enfant. Je fus pris d'un énorme fou rire nerveux. Je passais tellement pour un idiot que je trouvais finalement la situation carrément comique. « Est-ce que tu aurais préféré que je te mente en t’envoyant des dizaines lettres avant de te revoir et annoncer les choses? » Comment? De quoi? Qu'avait-elle dit? Je n'en savais rien. « Te fatigue pas. C'est plus la peine. J'ai arrêté de t'écouter il y a cinq bonnes minutes déjà. » L'annonce de sa grossesse avait eu le rôle de cerise sur le gâteau. Ce soir j'avais tiré le gros lot. Quatre ans de séparation c'était comme vivre dans deux univers opposés finalement. Maintenant j'en étais tout à fait persuadé. « Je fais que des erreurs et je le sais, ok ? Il y a longtemps et ce soir. Mais je dois en aimer un autre maintenant. Je t’ai proposé de rester parce que... Je ne sais pas. Juste, pouvoir te revoir malgré le fait que ça allait être insupportable mais oui c’était égoïste de ma part. Je t’ai jamais oublié Jake. Dieu en a décidé autrement c’est tout. » Ah ça oui elle était égoïste. M'empêcher de quitter le Hamilton Inn simplement pour assouvir l'une de ses envies. Comme si j'étais une peluche ou bien un animal domestique. Et je pensais à Gale qui m'avait sans cesse répété que tout s'arrangerait lorsque je le retrouverais. Si tu savais petit frère ô combien tu avais eu tord. Je ne pouvais plus regarder Juliet en face désormais. En cinq minutes c'était devenu bien trop dur à faire. « Tu n'as pas le droit de choisir Dieu comme excuse de tes actes. » Dieu, ou moi, ou ses parents, ou son fiancé-mari-que-sais-je n'étions pas des justifications plausibles. Je refuserai perpétuellement d'accepter ça. « J'espère que tu seras très heureux avec ton nouveau mec et votre progéniture. Maintenant j'apprécierais que tu me laisses seul. » Maintenant il était clair que j'allais mettre un point d'honneur à ce que nos chemins ne se rencontrent plus jamais. Et j'allais le faire sans regret. Elle m'avait brisé pendant quatre ans mais il avait suffit de quelques nouvelles pour me soigner. En tous cas j'avais véritablement envie qu'elle s'en aille. Et surtout de ne plus jamais la revoir. Ne plus jamais avoir à souffrir à cause d'elle alors qu'elle en avait si peu à faire de mon ressenti des choses. « Attends. Il y a encore une chose que j'ai besoin de savoir. Est-ce que je le connais? » Quitte à savoir les choses, autant les savoir dans leur entièreté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcometosouthport.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. EmptyDim 23 Nov - 20:00


Jake && Juliet.
When reality arrives face to you.


Cette conversation ne servait plus à rien. Seulement à aggraver les choses. Je m’en moquais de sa réaction de toute manière. Il voulait me mettre à bout ? Et bien, il avait réussi à avoir un aperçu. Oui je regrettais maintenant de l’avoir laissé entrer. Je préférais qu’il me laisse seule si le but était de m’enfoncer plus bas que terre. Je devais aujourd’hui faire attention à ma santé.. voilà ce que je me disais au fond. Il souhaitait que je le laisse tranquille et bien soit. « J’ai arrêté de t’écouter depuis tes souhaits. Bonne soirée. » Dis-je sur un ton ironique en reprenant ses derniers mots. Ces voeux furent seulement des provocations. J’en avais conscience d’avoir choisi ces problèmes. Pas besoin de belles paroles. Il était loin d’être mon père. La situation semblait assez floue. Cela lui faisait plaisir de me voir souffrir aujourd’hui. Une certaine fierté de sa part comme je me retrouvais piégée. Je n’aurais pas du écouter la psy’ en fait. Dès la rupture, une amie m’avait conseillé de voir une personne pour me suivre puisque la culpabilité m’avait habité au quotidien. Des rendez-vous hebdomadaire pour discuter en toute liberté. Je continuais à donner toutes mes pensées pour Jake et malgré la lettre, je n’avançais pas. Ce fut au bout de deux ans que les conseils de la professionnelle furent mis en oeuvre. Sortir de nouveau et rencontrer des personnes. Cependant, rien de sérieux avant Charlie qui semblait plus correcte que les autres. Mes parents souhaitaient me voir dans une relation stable alors, j’avais utiliser Charlie pour être enfin tranquille. Ils avaient toujours apprécié Jake, depuis notre enfance. Cependant, quand il partit dans l’armée, le discours changea. Mon père me racontait que c’était un brave gamin mais je méritais un homme présent. Quant à ma mère, elle savait au fond d’elle que je n’allais pas tenir cette distance. De plus, une certaine frayeur pour eux comme tous les soldats revenaient changé après leur service. Violence et un mode de vie à part. J’avais tenté de fermer les yeux évidemment à ce genre de discours mais, de plus en plus faible, c’était devenu trop insupportable. J’en avais fini avec Jake. Après avoir ajouté la remarque, je m’avançai vers la sortie pour fermer la porte derrière moi. Pas un dernier regard vers lui. Il fallait que je me détende à présent car à partir de demain, j’allais devoir retrouver le mode de vie entre l’accueil, le nettoyage et la cuisine. Dans ma première idée, ce fut Buddy. Je descendais les escaliers en quatrième vitesse pour rejoindre mon animal le plus vite possible dans les pièces privatives. Les larmes commençaient à couler alors, autant laisser mon compagnon à quatre pattes me faire de nouveau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty
MessageSujet: Re: Jake&Juliet + When reality arrives face to you.   Jake&Juliet + When reality arrives face to you. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jake&Juliet + When reality arrives face to you.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» mariés en face de l'église
» recherche une face chart !!
» Sujet de composition
» pb commande tkb
» Staction MOTU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊹ TIES THAT BIND :: REACHING FOR THE CLOUDS :: AS THE LIGHTS FADE AWAY-
Sauter vers: