AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 jeenash + on forme un tout, n'oublie pas.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jeene Dune

Jeene Dune

INSCRIPTION LE : 29/11/2014
MESSAGES : 32
AVATAR : suki waterhouse
PSEUDO : melaluly (mélanie)
CREDITS : smaug (avatar) sosoland (signature) toxic by britney spears, revisité (paroles)
AGE : vingt-cinq printemps
ACTIVITÉ : inspiratrice de rêves
BUCKET LIST : jeenash

✻ HEAD IN THE SNOW
STATUT: à will et bash
RELATIONS:
MULTINICKS : azias, gentleman alcoolisé.

jeenash + on forme un tout, n'oublie pas. Empty
MessageSujet: jeenash + on forme un tout, n'oublie pas.   jeenash + on forme un tout, n'oublie pas. EmptyVen 5 Déc - 18:23


On serait juste Toi et Moi, près d’ici ou là-bas
Sans règles dignes et sans foi quand tu veux on y va

jeenash


Où est-il ? Pourquoi est-il parti ? Encore ! A-t-il fui ? Mais alors pourquoi ? Vous deux ça avait été… génial. Tu avais le senti le feu entre vous, la flamme, ce désir ardent. Vous vous languissiez de l’autre, c’était plutôt évident. Vos corps se réclamaient, programmés pour se répondre. Tu étais sienne et il était tien, c’est ainsi, ça le serait toujours. Peut-être que tu te posais trop de questions. Il était peut-être juste parti faire des courses ou pour le boulot. Seulement une petite voix dans ta tête ne pouvait s’empêcher de croire qu’il était parti voir sa pétasse américaine. Même si, imaginons, c’était pour la larguer ça te mettait dans une rage folle. C’est TON Bash et tu ne partages pas ! Tu devrais aller la trouver, histoire de mettre les choses au point, lui faire comprendre qu’il fallait qu’elle dégage et vite si elle ne voulait pas que sa petite gueule soit amochée. T’étais pas une bagarreuse de base mais Will t’avait appris quelques trucs, deux-trois trucs techniques de base – soit disant d’auto-défense – pour faire mal. Mais surtout t’étais passionnée, tu donnais tout pour ce que t’aimais même si ça voulait dire souffrir voir mourir. Et ce que t’avais de plus sacré dans la vie c’était bien Will et Bash. Donc fallait mieux que l’autre prenne ses distances, parce que oui tu voulais lui faire mal, sincèrement parce qu’elle t’en faisait à toi. Que ça soit fait exprès ou consciemment, ça n’avait aucune importance car le résultat était le même.

Tu te lèves, enfin, du lit. Vêtue uniquement de ton t-shirt « Rolling Stone » préféré et de ta culotte en dentelle rose. Tu files prendre une douche, ça te fera du bien. Te calmer au passage, Bash aimerait pas te savoir aussi violente, tu le sais bien. Au fond tu veux pas le décevoir avant toute chose mais, tu veux surtout pas le perdre et le fait qu’il s’est trouvé cette « petite amie » te renvoie ce constat affligeant : l’insuffisance. Oui tu te sens pas à la hauteur, comme si tu lui suffisais pas. Enfin vous ne lui suffisiez pas, Will et toi. Mais Will n’était pas là et tu avais tendance à prendre les choses vraiment à cœur, particulièrement les critiques. Tu ne peux pas supporter cette réalité, tu ne peux pas l’accepter et vivre avec. Tu devrais suffire, vous devriez lui suffire. Tous les trois, vous aviez fait une promesse. Ce n’était pas rien une promesse, c’était quelque chose de sacré. C’était plus fort qu’un contrat signé ou une autre forme d’engagement. Il ne pouvait pas rompre cette promesse, tu ne le laisserais pas faire, hors de question. Au fur et à mesure que l’eau coulait, tes pensées faisaient de même comme si elles aussi s’engouffraient dans le trou de la canalisation. Tu restas vingt minutes sous l’eau avant de sortir. Tu te séchas d’abord le corps puis les cheveux avant de regagner la chambre pour attraper dans ta valise quelque chose à te mettre. Tu attrapas une culotte blanche et une robe longue ample de la même couleur. C’était une robe plutôt d’été mais il faisait chaud et t’avais pas envie de te sentir à l’étroit dans tes vêtements. Ne sachant pas quoi faire, tu te mis à la découverte de l’appartement. Il était beau à l’image de son propriétaire. Pas surchargé, très épuré même mais c’était tout Bash.

Soudain le bruit de la porte se fit entendre. Tu te dirigeas évidemment vers la porte pour voir qui arrivait. C’était Bash. Tu n’en n’avais pas douté mais tout de même, le voir te faisais du bien. Tu te précipitais dans ses bras pour l’embrasser. Cela te tenait à cœur de l’accueillir comme il se devait et puis, vous aviez été séparés pendant un an, vous aviez un certain « retard » à rattraper. « Salut toi. » Grand sourire aux lèvres, tu en avais oublié toutes tes pensées de tantôt. T’étais bien trop heureuse de le voir. Cependant, tu ne pus t’empêcher de demander : « Où étais-tu ? Je me suis retrouvée toute seule et tu sais que j’aime pas ne pas savoir quand tu t’en vas. Tu aurais pu me laisser un mot. » Tu l’avais dit tellement sur un ton mielleux que ça n’avait pas vraiment l’air d’un reproche mais ça l’était tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
jeenash + on forme un tout, n'oublie pas.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout pour les loisirs créatifs
» Ma petite collection MAC et puis tout le reste...
» Couches à poches VS Tout-en-Ö
» Vous faites quoi quand ils ont peur de "tout"?
» 34ème foire à tout Issoudun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊹ TIES THAT BIND :: RAVENEL, SC, USA :: CHESNEE BEACH :: Residential Area-
Sauter vers: